17 questions pièges en entretien d'embauche Pourquoi êtes-vous resté sans emploi aussi longtemps ?

Pourquoi cette question ? Selon Taylor, "l'employeur est sceptique par nature. Parfois, vous êtes coupable tant que l'on n'a pas prouvé votre innocence, tant que tous les cadavres n'ont pas été sortis du placard". C'est une question délicate car vous pouvez vous sentir agressé. L'employeur sous-entend que vous pourriez ne pas être suffisamment motivé pour trouver un emploi, que vous vous laissez distraire par d'autres objectifs, que vos compétences pourraient ne pas être à jour, qu'il y a eu un problème avec votre ancien employeur ou une foule d'autres explications à votre non-activité.

La formulation de cette question est faite pour tester votre force mentale. Répondez calmement et en avançant des faits

Pourquoi est-ce un piège ? La formulation de cette question est faite pour tester votre force mentale. Le plus important c'est de ne pas mordre à l'hameçon et de répondre de manière calme et en avançant des faits.

Quelle réponse attend l'employeur ? Il veut être sûr que vous faites preuve d'initiative même quand vous êtes sans activité, car cet effort et cette ténacité s'illustreront parfaitement dans le contexte professionnel. Quelques exemples de réponses : "J'ai passé des entretiens régulièrement mais je tenais absolument à trouver le poste le plus adapté avant de m'engager et d'y consacrer 110% de mon énergie" ou "Je suis actif dans ma recherche d'emploi et j'entretiens mes compétences grâce à des cours/du volontariat/les médias sociaux/un groupe de réseautage professionnel". "Si vous avez pris du temps libre pour vous occuper d'un sujet personnel, vous pouvez bien sûr en parler sans entrer dans les détails", assure Taylor. Faites en sorte de montrer votre implication. Ne rejetez pas la faute sur le taux de chômage, le marché, l'industrie ou quoi que ce soit. Vous devez montrer votre enthousiasme à contribuer au succès de l'entreprise.

Autour du même sujet