17 questions pièges en entretien d'embauche Votre supérieur ou vos collègues vous ont-ils déjà demandé une chose qui remettait en cause votre intégrité ?

Pourquoi cette question ? Votre employeur potentiel évalue votre conscience morale. Il veut savoir comment vous vous sortez d'une situation délicate qui met en jeu votre intégrité. Selon Taylor, "votre futur patron peut également essayer de creuser un peu plus pour tester votre capacité de jugement". Il veut essentiellement savoir si vous savez faire preuve de diplomatie, si vous avez dénoncé publiquement certaines personnes, si il s'est ensuivi un retour de flamme et quel a été votre raisonnement.

Il est sage de ne pas révéler les pratiques internes de votre employeur précédent

Pourquoi est-ce un piège ? L'employeur veut connaître votre méthode pour gérer les sujets sensibles. Il est méfiant envers les candidats qui disent du mal de leur ancien employeur, peu importe ce qui s'est passé avec lui. "L'employeur sera inquiet si vous lui faites part d'informations confidentielles", met en avant Taylor. "C'est donc une question piège car vous devez choisir vos mots avec soin et faire preuve d'une grande diplomatie."

Quelle réponse attend l'employeur ? Il est sage de ne pas révéler les pratiques internes de votre employeur précédent ou actuel. Veillez cependant à donner une réponse claire, concise et professionnelle. "Vous n'avez rien à gagner à divulguer des informations sur votre ancienne entreprise", estime Taylor. La réponse suivante peut constituer une bonne option: "Une fois, un collègue m'a demandé de participer à un projet qui me paraissait douteux. Finalement le problème s'est résolu tout seul. Si un projet ne me semble pas conforme à l'éthique de l'entreprise j'essaye de faire part de mes préoccupations le plus tôt possible car la réussite de l'entreprise est ma priorité."

Autour du même sujet