Réussir sa candidature spontanée

La candidature spontanée peut être un bon moyen de trouver un emploi. A condition de bien savoir s'y prendre.

Pour trouver du travail, la concurrence est souvent rude et les candidats sont dans beaucoup de cas bien plus nombreux que les postes à pourvoir. Pour répondre à l'annonce de vos rêves, les CV et les lettres de motivation doivent être particulièrement soignés, que ce soit pour un stage, un CDD ou un CDI

Mais pourquoi se contenter de scruter les annonces ? Il est tout à fait possible d'adopter un esprit offensif et de recourir d'écrire une lettre de candidature spontanée. Contrairement à certaines idées reçues, ce type de candidature peut aboutir à un contrat de travail.

Mais pour cela, rien ne doit être laissé au hasard. Contacter une entreprise sans passer par une offre formelle nécessite la mise en place d'une véritable stratégie tant sur la forme que sur le fond. Voici comment la mettre en place.

  • Personnaliser sa candidaturepour réussir sa candidature spontanée, il est nécessaire de bannir les formules impersonnelles. Votre interlocuteur doit sentir que vous vous adressez à lui de manière individualisée.
  • Cerner où postuler : inutile de perdre du temps à envoyer des candidatures dans des entreprises qui n'ont pas besoin de vous. Pour éviter cette erreur, il est nécessaire de mener un travail de veille en amont.
  • Savoir à qui s'adresser : selon le poste ou l'entreprise, l'interlocuteur varie. Responsable RH, manager, directeur : ne vous trompez pas de cible.
  • Avoir un relais en interne : un ancien collègue d'université ou une connaissance professionnelle peuvent vous donner de précieuses informations pour que votre candidature soit réussie et arrive entre les mains de la bonne personne.
  • Oser relancer : même si votre interlocuteur ne s'attend pas à un message de votre part, vous êtes tout à fait en droit de revenir vers lui pour savoir si votre candidature a bien été réceptionnée. 
  • Réussir le mail d'accroche : la réception d'une candidature spontanée est une surprise. Pour que celle-ci soit bonne, il faut savoir accrocher dès le début du message.
  • Etre précis et concis : un potentiel recruteur est noyé sous les candidatures. Si la vôtre est spontanée, elle doit tout de suite attirer l'œil grâce à sa précision et sa concision.
  • Soigner sa conclusion : à la fin de votre lettre, soignez votre formulation pour faire en sorte de rencontrer votre interlocuteur, même si celui-ci n'a (pour le moment) aucun poste à pourvoir.
  • Joindre un CV ciblé : osez prendre position et montrer votre talent. Si vous venez vers un recruteur, c'est que vous disposez d'un savoir-faire et d'un objectif précis.
  • Faut-il apporter sa candidature en main propre ? : vous pouvez apporter votre candidature directement dans l'entreprise. Mais certaines règles doivent être respectées pour rester dans les limites de la politesse.
  • Mail ou papier, quel canal privilégier ? : à l'heure du digital, il est préférable d'adresser sa candidature par mail. Toutefois, si vous optez pour la voie postale, il est primordial d'éviter certains pièges.
  • S'adresser à un cabinet de recrutement : les entreprises ne sont pas les seules à proposer des postes. Ecrire à un cabinet de recrutement permet d'être inscrit dans une banque de donnée.
  • Ne pas négliger les TPE et les PME : c'est dans ce type d'entreprises que les emplois sont disponibles. Votre futur poste se trouve peut-être dans ce vivier trop souvent négligé.
  • Les grands groupes, une tâche ardue : le process de recrutement des grands groupes sont stricts et laissent rarement place à la candidature spontanée. Mais qui ne risque rien n'a rien...

 

ET AUSSI

 

Trouver un emploi / Candidature spontanée