Digital evangelist : prêcheur de bonne parole high tech

Convertir à l'utilisation de solutions IT innovantes. Tel est le rôle de ce nouvel évangéliste. © Leo Lintang - 123RF
Le digital evangelist cherche à convertir non pas à une religion mais à des innovations technologiques mises en place par son employeur.
Il s'adresse aux décideurs et aux utilisateurs avertis tels que les développeurs web, les ingénieurs, les étudiants ou encore les responsables informatiques qui, à leur tour, prêchent la bonne parole autour d'eux.
Pour faire passer ses idées, le digital evanglist intervient sur des blogs, sur les réseaux sociaux, lors de "démo live" ou de conférences.
Pour mener à bien sa mission, le digital evangelist doit cumuler les qualités : connaissance de son secteur, personal branding développé, qualités orales et réseau professionnel très étoffé.
Salaire : de 82 à 140 K€ (Source Robert Half)