Comment ne pas se laisser gagner par la déprime ?

Passer un entretien d'embauche ailleurs, ça rebooste le moral. © Cathy Yeulet - 123RF
Lorsque l'on est placardisé, il est difficile mais nécessaire de garder le moral, "ce type de situation fait partie de la vie professionnelle. Il faut se dire que ce n'est pas de votre fait, que vous n'avez pas démérité", estime Stéphane Dassé pour qui, "à partir de 40-45 ans, il est primordial de savoir prendre du recul".
C'est le moment de refaire son CV."Passer des entretiens à l'extérieur, même si l'on n'a pas forcément le désir de changer d'entreprise, cela rebooste et permet de se donner une meilleure image de soi", juge Sandra Sadat.
C'est une forme de résilience, "il faut se dire qu'on est libre, que le monde de l'entreprise est vaste et qu'il existe d'autres perspectives. Refusez d'entrer dans l'auto-culpabilisation car dans ces cas de figures les compétences ne sont pas en jeu", poursuit Maurice Imbert.