Growth hacker, le développeur de start up

Aider les start-up à gagner beaucoup en dépensant peu. Telle est la tâche du growth hacker. © Jorg Stoiber
Le growth hacker est le responsable du growth hacking c'est-à-dire de l'ensemble des techniques qui ont pour but d'assurer une croissance rapide à une entreprise où un département, tout en réduisant les coûts marketing. Il est très utilisé dans les start-up. "Le growth hacker est un polyvalent, un électron libre, un créatif", explique Christophe de Bueil. Il maîtrise les techniques d'inbound marketing, d'acquisition et de rétention.
"Soyons clairs, il y a très peu de growth hackers. Cependant, la fonction est en pénurie car à cette créativité, doit se coupler un talent en analyse de données et une très forte sensibilité business", estime le spécialiste.
Comme pour beaucoup de métiers dans le digital, il n'existe pas actuellement de formation dédiée au growth hacking ce qui rend la tâche des chasseurs de tête difficile. Pour le moment, la plupart des growth hacker sortent d'écoles en informatique ou d'écoles de commerce.