Gestionnaire de paie, un bon tremplin

L'évolution de carrière des gestionnaires de paie est enviable. © Andriy Popov - 123RF
"C'est simple,  j'estime que 15 000 gestionnaires de paie manquent à l'appel, que ce soit dans des grands groupes ou les PME", assène François Moret.
D'après lui, le métier manque de candidats car la paie est souvent considérée comme la partie la plus ingrate des ressources humaines.
"Pourtant, même si l'on commence en bas de l'échelle et pas toujours avec le statut cadre, la progression se fait très vite. Généralement, après quatre années d'ancienneté, on devient responsable de paie et on gère des équipes de plusieurs personnes", explique le spécialiste du recrutement.