Philosophes et juristes de la high tech, de l’humanisme à l’heure du digital

Juristes, philosophes… Les intellectuels ont aussi leur mot à dire sur la digitalisation. © Galina Peshkova - 123RF
La digitalisation de l'économie et de nos modes de vie est génératrice d'évolutions techniques. Mais les questions éthiques et juridiques occupent une place qu'il ne faut pas négliger.
"Le tout digital pose des questions éthiques et juridiques, ce qui permet et permettra le développement de philosophes ou de juristes spécialisés dans les enjeux digitaux. En plus d'une formation en sciences humaines solide, ces cautions morales devront également être expertes dans le numérique. Ces spécialistes seront amenés à travailler dans de grands groupes", indique Philippe Burger.
Les mastodontes des nouvelles technologies comme Facebook ou Google ont déjà des spécialistes en interne. Ils sont sûrement les premiers d'une série.