Comment contester un licenciement pour motif personnel ?

Essayer de passer d’un carton rouge à un carton jaune est stratégique. © bowie 15 - 123RF
Contrairement au licenciement économique, le licenciement pour motif personnel repose sur la personne du salarié et peut concerner son comportement, ses absences répétées ou prolongées mais aussi une "insuffisance professionnelle".
On distingue donc deux types de licenciement pour motif personnel : celui pour faute et celui hors-faute. La faute doit être suffisamment grave pour justifier un licenciement. C'est le juge du prud'homme qui qualifie la gravité de la faute, en fonction des arguments des parties. Il est donc possible de contester la gravité de cette faute et de demander au juge de remettre en question la cause de la faute ou de requalifier cette faute (de la transformer par exemple de "faute lourde"  à "faute grave", ou de " faute grave" à " faute simple").
C'est important car la qualification de la faute peut priver le salarié licencié d'indemnités. Ainsi, en cas de faute lourde, le licencié n'a aucun droit : ni indemnités, ni préavis de licenciement ".