Licenciement économique, comment contester les faits ?

Il faut se baser sur des faits précis. Pas de la divination ou de la prospective © alphaspirit - 123RF
Patrick Thiébart est catégorique : "Le salarié à qui l'on vient de signifier un licenciement économique parce que son entreprise rencontrait des difficultés économiques, peut également contester la réalité même des faits, malgré la Loi Travail". Il a le droit d'estimer qu'elles n'existent tout simplement pas ou qu'elles ne sont pas assez importantes pour justifier le licenciement. A lui d'argumenter, chiffres à l'appui, auprès du conseil de prud'hommes.
"De la même façon, lorsque l'employeur indique dans sa lettre de licenciement que l'entreprise se porte bien mais que les prévisions sont mauvaises pour les mois qui viennent, le salarié peut également contester son licenciement si il estime que les prévisions ne sont pas exactes ou trop subjectives, c'est-à-dire ne reposant pas sur une base suffisamment objective. On conteste alors devant le conseil la réalité même du motif économique", ajoute l'avocat.