Infographie : que serait la Tech US sans les immigrants ?

Infographie : que serait la Tech US sans les immigrants ? L'éventuel durcissement de la politique migratoire américaine pourrait avoir des conséquences pour les géants de la tech qui emploient beaucoup d'étrangers.

Réduire l'immigration. Voici l'un des objectifs que s'est fixé Donald Trump qui a officiellement été investi président des Etats-Unis le 20 janvier 2017. Une volonté critiquée par certaines pointures de la Silicon Valley comme le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg.

Il est vrai qu'aux Etats-Unis, les grandes entreprises de la tech recourent beaucoup au visa H-1b, qui permet aux étrangers de travailler au pays de l'oncle Sam. Une infographie mise en forme par notre partenaire Statista à partir d'une étude réalisée par Myvisajobs.com apporte un éclairage.

De nombreux détenteurs du visa H1-b travaillent dans le secteur de la tech aux Etats-Unis. © Statista

Ainsi, chez IBM, 12 381 salariés sont titulaires de ce fameux visa. Chez Microsoft, ce sont 5 029 employés du groupe qui possèdent ce document, soit 8% de l'effectif total. Amazon, de son côté, emploie 2 622 personnes qui ont rempli le formulaire soit 1,5% de l'effectif total.  Chez Apple, Intel et Facebook le chiffre dépasse le millier. Cela concerne 2,2% des salariés de l'entreprise fondée par Steve Jobs et 3% de ceux d'Intel.

Et aussi

Infographie / Statista