"Désolé du retard"

La panne de réveil n’est pas un bon alibi. © R. Salin / CCM Benchmark
Faire bonne impression dès le début. Voilà le fondement d'un entretien réussi. Dès lors en arrivant en retard et en faisant attendre votre interlocuteur (dont le temps est précieux) quelques minutes, vous vous tirez dès le départ une balle dans le pied. Surtout si plusieurs candidats sont dans un mouchoir de poche.
Bien souvent vos excuses n'y pourront rien. La meilleure chose à faire est de prévoir sa présence dans le quartier avec 20 minutes d'avance. Ainsi, vous parez à toute éventualité. Si jamais un empêchement d'envergure survient, mieux vaut prévenir le recruteur le plus en amont possible.