Départ à la retraite : le statu quo

Pas de retour à la retraite à 60 ans. Mais pas d’allongement de la durée de cotisation. © Andrea De Martin - 123RF
Lors du débat d'entre deux tours, Marine Le Pen a défendu le retour à l'âge de départ légal à la retraite à 60 ans "au plus vite". Du côté d'Emmanuel Macron, c'est le statu quo qui tient le haut du pavé. Le programme électoral est on ne peut plus clair : "Nous ne toucherons pas à l'âge de départ à la retraite, ni au niveau des pensions". Cela signifie que le système qui continuera à exister est le suivant : départ à la retraite à 62 ans au bout de 42 ans de cotisation. Les personnes ayant commencé à travailler tôt et soumises à une situation de pénibilité pourront quant à elles partir plus tôt.