La culture du bouc émissaire

Mieux vaut aider qu'ostraciser. © Ion Chiosea - 123RF
Dans les établissements scolaires, il y a bien souvent un bouc émissaire ou un souffre-douleur dans les classes. Les adolescents sont bien souvent peu en confiance et cherchent à s'élever en abaissant les autres.  Si cette situation existe sur votre lieu de travail, cela est un mauvais signe concernant l'ambiance de travail. La présence d'un souffre-douleur ou d'un placardisé montre d'évidence que la solidarité, le partage de connaissance et l'esprit d'équipe ne font pas partie des valeurs collectives. Dans une entreprise qui fonctionne bien, les collègues ou les managers ne laissent jamais une personne longtemps dans la panade. En plus de gâcher le quotidien professionnel d'un salarié, cela peut porter atteinte à la performance de l'entreprise.