Ne pas oublier ses échecs

revenez aussi sur ce qui a coincé dans l'année.
Revenez aussi sur ce qui a coincé dans l'année. © Photomontage JDN / a2 studio - Fotolia.com

Après les succès, les défaites. Eh oui, votre autodiagnostic doit vous mener aussi vers les questions qui fâchent, car c'est ainsi que vous progresserez. Et ce, même s'il n'est pas facile d'accepter ses erreurs.

"Souvent, on admettra plus facilement un échec en rapport avec un objectif égocentré, souligne Joseph Marzé. Les gens ont en effet tendance à plus s'investir sur les choses qui les intéressent et les préoccupent personnellement. Mais il faut aussi s'obliger à penser aux objectifs et aux préoccupations qui sont importants pour l'entreprise." Il s'agit donc d'identifier en priorité un échec, un manque ou un inaccomplissement dont vous êtes responsable et qui est en rapport direct avec les besoins de votre employeur.