Les heures sup en chute libre malgré la loi TEPA

Au deuxième trimestre 2009, le nombre des heures supplémentaires exonérées de charges s'élève à 165 millions, en baisse de 10 % sur un an, alors que ce glissement annuel n'était que de - 4,3 % au premier trimestre, selon l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss). Cela représente une moyenne de 8,8 heures supplémentaires par salarié (concerné ou non par les heures supplémentaires), contre 9 au trimestre précédent, d'après l'agence. L'industrie est la plus touchée notamment la métallurgie (- 34,8 % sur un an). La construction, habituellement un gros consommateur des exonérations TEPA, affiche une baisse de 6,0 %. En revanche, les activités informatiques, la santé et les activités financières et d'assurance enregistrent une hausse significative de leur volume d'heures supplémentaires, avec respectivement 20,9 %, 14,4 %, 10 % d'augmentation.

Acoss