Réussir sa période d'essai Et si ça se passe mal...

En parler avec sa hiérarchie

Gardez à l'esprit que votre hiérarchie a envie et intérêt à ce que votre intégration se passe bien. Elle a investi du temps et de l'énergie dans votre recrutement, il est donc préférable pour tout le monde que vous soyez rapidement autonome. En cas de besoin, vous pouvez donc faire appel à elle et lui exprimer vos difficultés.

 

Communiquer !

"Trop souvent, on n'ose pas dire ce qui ne va pas car c'est considéré comme une faiblesse, constate Anne Saüt. Or, dès que l'on est en manque d'informations, de compétences ou d'objectifs, il faut aller voir son manager pour poser des questions." 

Vous pouvez aussi vous tourner vers vos collègues pour essayer de comprendre ce qu'on attend de vous. "Demandez leur quels sont les critères pour valider la période d'essai, selon eux. Essayez de savoir s'il y a eu des échecs auparavant." Et tirez profit de ces enseignements.

 

Demander une formation

Si vous avez besoin d'une formation technique, il n'y a pas de honte à avoir. Votre allemand a besoin d'être remis à niveau, vous ne vous y retrouvez pas dans le catalogue produits de l'entreprise ou si vous avez peine à comprendre les ratios financiers que vous recevez lors du reporting mensuel ? "Il ne faut pas hésiter à en parler rapidement, cela vous permettra de gagner du temps, estime Anne Saüt. C'est en revanche plus délicat s'il s'agit de difficultés liées au comportement ou au potentiel." Si par exemple, vous rencontrez des réels problèmes à encadrer votre équipe, veillez à tenter plusieurs approches avant d'aller trouver votre manager.

 

Autour du même sujet