Continuer à se perfectionner

le regard des pairs est vital pour s'améliorer.
Le regard des pairs est vital pour s'améliorer. © MARION Dominique - Fotolia

Suivre un parcours de formation initiale spécifique est indispensable pour tous ceux qui souhaitent devenir coach. Mais une fois l'apprentissage effectué, place au perfectionnement. "La formation continue doit faire partie de l'éthique professionnelle d'un coach", martèle Marc Guionnet. Lui-même, comme Alain Cardon, est un "superviseur", un professionnel d'expérience qui suit d'autres coachs dans leur pratique quotidienne.

Dans même temps, il se fait lui-même "superviser". "Il faut absolument continuer à se faire superviser, insiste Marc Guionnet. Accepter d'avoir quelqu'un au-dessus de soi confère une certaine humilité qui limite les risques de se comporter comme un gourou." Le coach est un praticien qui s'améliore au fur et à mesure qu'il exerce et qu'il échange avec ses pairs. Il ne doit surtout pas devenir un maître à penser sur lequel personne ne peut porter de jugement.