10 pièges à éviter dans ses candidatures Je rédige une lettre de motivation de trois pages

La lettre de motivation et le CV sont les premiers contacts que le recruteur a avec le candidat. "Ils sont à peaufiner", pensez-vous à raison. Mais il ne fait aucun doute qu'ils partiront aussi sec à la poubelle si leur destinataire doit passer 10 minutes à les lire dans leur intégralité. Pour un même poste, il n'est pas rare que le recruteur reçoive des centaines de candidatures. Un seul credo alors : être percutant.

 

piège n°1 : je rédige une lettre de motivation trop longue
Piège n°1 : je rédige une lettre de motivation trop longue © Rudy Salin / JDN

Si le CV ne doit pas dépasser une page - deux si l'on compte plus de trois expériences riches -, la lettre de motivation ne doit pas être plus longue. Un corps de texte de 10 à 12 lignes est bien suffisant. Plus, c'est le signe que vous paraphrasez votre CV ou que vous livrez des détails que vous devriez garder pour l'entretien. La lettre doit répondre, avec des mots bien pesés, à trois questions : qui vous êtes, pourquoi vous postulez et ce que vous pouvez apporter à l'entreprise. C'est l'occasion de démontrer votre esprit de synthèse et de faire le point sur vos vrais atouts pour le poste en jeu.

 

Enfin, à l'inverse, si vous envoyez votre candidature de manière électronique, le texte d'accompagnement dans le corps du mail ne doit pas être trop court. On se contente souvent d'un 'En vous souhaitant une bonne réception', terriblement anonyme et peu accrocheur. C'est l'occasion au contraire d'écrire une lettre de motivation modèle réduit, avec un style un peu moins formel éventuellement, mais avec des phrases tout aussi convaincantes.

Candidature / Lettre de motivation