Emploi cadre : les perspectives pour la rentrée Les secteurs et les métiers qui dominent

Dans l'ensemble, tous les secteurs d'activité maintiennent un rythme soutenu de croissance des offres d'emploi.

 

Les secteurs les plus dynamiques   

Néanmoins, certains sont plus dynamiques que d'autres. "Le secteur informatique avec les SSII domine les autres en intentions de recrutement. Dans les trois prochains mois, 84 % des entreprises interrogées comptent embaucher un cadre", souligne Pierre Lamblin, directeur des études et recherche de l'Apec. Cette situation contraste avec le léger fléchissement qu'on observe dans la construction, avec 43 % des entreprises prévoyant de recruter au moins un cadre. "Il en va de même pour le commerce et le conseil hors informatique avec seulement 24 % d'intentions d'embauche. Les moteurs de l'emploi cadre restent l'informatique et l'industrie avec une moyenne de 49 %. De plus, on va sans doute bientôt ressentir l'impact du développement des pôles de compétitivité."  

 

Hugues Pariot en arrive au même constat positif. "Les cinq filières que sont l'ingénierie et industrie, les technologies de l'information, la comptabilité et la finance, le commerce et le marketing, ainsi que les RH et le juridique, maintiennent toutes une bonne activité de recrutement. Les deux premières filières dominent mais les autres conservent un rythme stable."  

 

 

Les métiers recherchés  

A l'Apec, Pierre Lamblin confirme la bonne situation de deux métiers. "Ceux de l'informatique en général et les commerciaux. Ces derniers ne subissent généralement pas les effets de la conjoncture." 

Quel que soit le poste recherché par une entreprise, on observe une diminution du nombre de candidats par offre. Les chefs d'équipes ou de projets sont très demandés. Dans la construction, on remarque une forte demande pour les géomètres ou autres métiers techniques supérieurs. Les responsables qualités sont aussi très courtisés.

pierre lamblin, directeur des études et recherche à l'apec
Pierre Lamblin, directeur des études et recherche à l'Apec © Bruno Levy

On peut noter que la banque-assurance cherche toujours à pourvoir des postes malgré la crise financière. Paradoxalement, cette crise contribue en fait à créer des emplois dans ce secteur. "On recherche de plus en plus de candidats pour des postes dans l'analyse des risques, cela est clairement lié au contexte économique. Il y a de nombreuses offres pour des actuaires ou des chargés d'études actuarielles", explique Hugues Pariot.  

"En règle générale, on constate aussi une montée en puissance du métier de responsable administratif et financier car il s'agit d'un poste-clé, d'autant que peu de PME ont une direction financière", ajoute le recruteur.  

Et pour les cadres qui désirent s'expatrier, Philippe Compagnion note que la plupart des demandes émanent de l'industrie et de l'exportation. "On recherche des personnes qui savent gérer de très gros projets, au sens large. Ils doivent pouvoir mener d'importantes implantations industrielles."  

Autour du même sujet