Tout abandonner pour réaliser son rêve Mettre toutes les chances de son côté

Ne pas improviser

De même qu'on ne décide pas sur un coup de tête de tout abandonner pour vivre de son rêve, on doit construit son projet avec pragmatisme. Une étude de marché si l'on souhaite créer sa structure, un état des lieux du volume d'offres d'emploi si l'on souhaite être salarié sont des étapes incontournables. Elles permettent d'affiner son projet : faut-il changer de zone géographique, mieux cibler la clientèle potentielle, au contraire prévoir de l'élargir avec une activité connexe qui vous plaît moins ? Faut-il prévoir une formation spécifique ? Faut-il envisager une solution de repli sur son ancienne activité en cas d'échec ? La réponse à toutes ces questions doit intervenir avant que votre choix ne devienne irrémédiable.

 

Les différentes manières de tourner la page

"Claquer la porte de son ancienne entreprise sans envisager toutes les solutions qui existent est dangereux"

"Claquer la porte de son ancienne entreprise sans envisager toutes les solutions qui existent est dangereux", explique Yves Deloison. Parmi ces solutions, on trouve les congés longue durée, qu'il soit congé sabbatique ou pour création d'entreprise. Saisir l'opportunité d'un plan de restructuration de votre entreprise est une piste à ne pas négliger. "Le temps qu'il se mette en place, vous pouvez entamer une réflexion sur un projet de reconversion." Et bénéficier de certains avantages comme le financement d'un bilan de compétences, le versement d'une prime pour votre départ et le droit aux Assedics. Une solution financièrement plus intéressante qu'une simple démission.

 

Penser en détail son budget prévisionnel

La question financière est dans bien des cas le nœud de la guerre pour les cadres tentés par le grand saut. "Il est impératif de réduire ses dépenses, concède Yves Deloison. Mais la satisfaction ne se situe de toutes façons plus là." Bien cerner les dépenses cachées qui peuvent venir perturber votre budget prévisionnel est indispensable. L'aide d'un expert et mieux encore, les conseils d'une personne déjà dans le métier sont précieux. Ne pas hésiter dès le début à tisser son réseau, en repérant les associations adéquates. Les rencontres faites lors de formations à votre nouveau métier peuvent elles aussi se révéler d'une grande aide.

 

Des solutions de repli, gages de sécurité

Enfin, il ne faut pas hésiter à mettre de l'eau dans son vin et à envisager des solutions de repli et des activités plus "alimentaires". Un artiste devra ainsi se préparer à accepter des missions bien payées même si elles ne répondent pas à ses critères esthétiques. Garder son ancienne activité à temps partiel peut aussi être un gage de sécurité et une porte de sortie appréciable si rien ne se concrétise. En somme, pour mettre toutes les chances de son côté, il faut envisager tout ce qui peut mal se passer, tout ce qui fait peur, pour leur trouver en amont des solutions et ainsi suivre sereinement ses motivations profondes.

Autour du même sujet