Où faire son stage pour décrocher un CDI

Du stage à l'emploi Dans la comptabilité, un stagiaire a trois fois plus de chance d'être embauché que dans le secteur non lucratif, selon LinkedIn.

Souvent présentés comme une porte d'entrée dans la vie professionnelle, les stages ne remplissent pas toujours ce rôle et se résument parfois à une expérience... avant d'aller voir ailleurs. Grâce aux données des 300 millions membres du réseau social, les ingénieurs de LinkedIn ont pu analyser la trajectoire des anciens stagiaires. Alors, tremplin ou cul de sac ? Verdict : les deux. Tout dépend du secteur.

D'un métier à l'autre, le comportement des employeurs varie du tout au tout, comme en témoigne le graphique ci-dessous (en anglais). L'axe vertical présente les opportunités de stages selon les secteurs (nombre de stages sur 1 000 recrutements). L'axe horizontal indique la probabilité qu'un stage se transforme en emploi à temps plein chez le même employeur (pourcentage de stagiaires ayant accepté un emploi dans l'entreprise l'année qui suit leur stage). Survolez le point avec votre souris pour connaître les emplois concernés.

Dans les secteurs situés à gauche du graphique, les stages deviennent rarement des emplois. C'est le cas dans les métiers des médias et du divertissement, dans les services aux entreprises, dans les RH, dans le secteur public, dans le non lucratif et les télécoms. A l'inverse, dans les nouvelles technologies (hardware comme software), il est plus courant qu'ailleurs que les stagiaires soient recrutés dans l'année par l'entreprise qui les accueille. Mais c'est dans la comptabilité que ce transfert de stagiaire à salarié est le plus courant. Fonction où, de surcroît, les stages sont assez courants.

Ce graphique se base sur les données des profils LinkedIn rédigés en anglais, français, espagnols, portugais, italien et hollandais.

Stage / CDI