Suite de la carrière : match nul

Sondage

Dans le choix de votre emploi, les perspectives de carrière qui vous seront proposées en quittant l'entreprise sont, pour vous, un élément...

Tous les sondages

Sur un CV, le nom d'une multinationale peut impressionner un patron de PME... ou bien l'effrayer. La méthodologie d'un grand groupe peut séduire, le manque de flexibilité peut rebuter. L'inverse est aussi vrai : un grand groupe peut apprécier un candidat à l'esprit start-up ou bien en préférer un autre, habitué aux énormes structures. Marlène Ribeiro met cependant en garde : "il ne faut pas passer trop de temps dans l'une ou l'autre de ces entreprises avant de changer."

En cas de départ involontaire non plus, les différences ne sont pas évidentes. La sécurité de l'emploi est probablement moins forte dans un groupe sidérurgique quand dans une PME de nouvelle technologie. "Attention, prévient cependant Philippe Burger, en cas de départ contraint, vous serez bien mieux traités par un grand groupe que par une petite entreprise." Indemnités de licenciement, aide au reclassement, financement d'une reconversion... les différences de traitement sont nettes.