Langage corporel : les pires erreurs des candidats

Langage corporel des demandeurs d'emploi Votre CV est parfait. Votre discours est rôdé. Pourtant, ce n'est pas suffisant : votre comportement en entretien peut faire toute la différence.

L'employeur dont vous rêvez recrute, alors vous faites vos devoirs. Vous soumettez votre CV, vous décrochez un entretien d'embauche et quand vous êtes sur le grill, vous vous comportez en tueur. Vous êtes plutôt confiant, c'est dans la poche.

Mais, au moment de prendre congé, vous serrez la main de votre interlocuteur, le remerciez du temps qu'il vous a accordé et vous grillez complètement vos chances. Comment ? Votre poignée de main était molle et vous n'avez pas établi de contact visuel.

D'après l'expert Tonya Reiman, auteur de "The Power of Body Language", c'est vrai, ces simples erreurs peuvent vous coûter le poste. "Lorsque quelqu'un vous rencontre pour la première fois, une évaluation se met doucement et inconsciemment en place. Il y a un nombre incroyable de transformations qui s'effectuent alors que des millions de neurones sont activés dans le cerveau et cherchent à déterminer si vous semblez quelqu'un de fiable, sérieux et sympathique. Cette impression est essentiellement basée sur votre communication non verbale."

Donc, dès l'instant où vous arrivez à un entretien d'embauche jusqu'au moment où vous partez, il faut que vous soyez profondément conscient de vos gestes et des signaux non verbaux que vous émettez.

Voici sept erreurs courantes de langage corporel qui peuvent vous coûter le poste.

1. La mauvaise attitude. Soyez toujours conscient de votre attitude. "Les gens ne réalisent pas toujours que l'entretien commence dans la salle d'attente, mais c'est le cas. Donc, ne vous avachissez pas dans le fauteuil qui se trouve à la réception, affirme Tonya Reiman. Si vous voulez donner l'image de quelqu'un qui a confiance en soi, vous devez vous asseoir ou rester debout tout droit, le cou allongé, les oreilles et les épaules alignées et le buste légèrement en avant". Cette position modifie les éléments chimiques dans votre cerveau pour que vous vous sentiez plus fort et plus confiant et vous donne une apparence extérieure de fiabilité, de force et de vitalité, explique-t-elle.

2. La mauvaise poignée de main. Les gens ont tendance à montrer leur personnalité dominante en attrapant la paume de la main de leur interlocuteur dans un mouvement vers le bas. Selon Tonya Reiman, cela indique à votre interlocuteur que vous avez besoin de vous sentir puissant. "A la place, la poignée de main devrait être plus naturelle : le pouce dirigé vers le haut et deux ou trois mouvements de va-et-vient vers le haut et vers le bas". Comme vous êtes le candidat, vous devez toujours attendre que votre interlocuteur vous tende d'abord la main, ajoute-t-elle.

3. Les mains moites. Rien de pire que de serrer la main à quelqu'un qui a les mains moites. "Si c'est vous, allez aux toilettes et passez vos poignets sous l'eau froide pendant une bonne minute", suggère-t-elle. "Vos mains seront sèches pendant une dizaine de minutes. Votre première poignée de main sera forte et puissante, pas moite et peu assurée."

4. Le manque de contact visuel. "Assurez-vous de donner suffisamment de contacts visuels. Si vous ne le faites pas, votre interlocuteur pensera que soit vous manquez d'assurance, soit que vous n'avez pas la réponse requise à la question posée ou que vous faites illusion. Est-ce que ça veut dire que c'est vrai ? Non, mais l'intuition lors d'un entretien, ça fait tout."

5. La bougeotte. Jouer avec vos cheveux, vous toucher le visage ou autre peut indiquer un sérieux signe d'inattention à votre interlocuteur. Ça démontre aussi un manque de force, ajoute Tonya Reiman. "Lorsqu'on se touche le visage ou les cheveux, c'est parce qu'on a besoin de se réconforter". Est-ce le message que vous voulez envoyer à votre interlocuteur ?

6. L'air distrait ou désintéressé. Vous ne devez pas bouger sans arrêt sur votre chaise ou croiser et décroiser les jambes, déclare Tonya Reiman. Cela pourrait vouloir dire que vous vous ennuyez. Au lieu de ça, montrez votre intérêt en vous penchant légèrement en avant, en bougeant et hochant la tête à l'occasion.

7. L'absence de sourire. Tonya Reiman avance que sourire démontre la confiance en soi, l'ouverture d'esprit, la chaleur et l'énergie. Ça met en route les neurones miroir de votre interlocuteur en lui indiquant qu'il doit sourire à son tour. Sans sourire, un individu est souvent vue comme sinistre ou distant, conclut-elle.

Article de Jacquelyn Smith. Traduction par Sylvie Ségui, JDN

Voir l'article original : The 7 Worst Body Language Mistakes Job Seekers Make

Entretien d'embauche