Carrière : comment progresser si je ne veux pas manager Evoluer avec son chef

vous pouvez faire partie de ceux qui restent dans l'ombre.
Vous pouvez faire partie de ceux qui restent dans l'ombre. © Romanchuck - Fotolia

Ne pas vouloir être chef ne signifie pas entretenir de mauvaises relations avec sa hiérarchie. Un manager que l'on apprécie n'est pas forcément un modèle que l'on désire imiter, mais peut être un partenaire avec qui on se réjouit de travailler.

Et si votre évolution de carrière, plutôt que de suivre votre voie hiérarchique, passait par celle de votre boss ? Si, au lieu de rester bloqué quand lui s'envole dans les hautes sphères, vous tentiez l'aventure avec lui ? "Avec un chef qui joue un rôle de locomotive, il est possible de se positionner comme son bras droit et de l'accompagner dans son parcours, estime Yves Maire du Poset. On peut ne pas avoir de prédisposition pour manager et se montrer excellent dans l'ombre d'un cabinet." Yves Maire du Poset sait de quoi il parle : lui-même est arrivé aux ressources humaines sans prédispositions particulières mais en suivant son responsable. 

Se positionner comme le bras droit d'un chef qui joue la locomotive

Des dispositions... et de la chance

Ce type d'évolution n'est pas très courant. Et pour cause : il implique d'avoir noué une relation particulière avec son chef au point de lui être devenu quasiment indispensable. Une vision assez large des enjeux est aussi nécessaire pour réussir à s'adapter aux environnements successifs.

Ce type d'évolution n'est aussi possible qu'avec les salariés qui acceptent de rester dans l'ombre pour évoluer. Enfin, ce parcours réclame aussi une dose de chance : quelle proportion des managers de votre entreprise aura la chance de monter au sommet ? Mais avec des compétences et un peu de réussite, progresser dans les valises de son responsable peut permettre d'atteindre les véritables centres de pouvoir de l'entreprise sans avoir à gérer une équipe.

Carrière