Le SaaS : une nécessité pour les trésoriers d'entreprise ?

La fonction de trésorerie d'entreprise va être amenée à intégrer de plus en plus de solutions informatiques. Au point de redessiner les pratiques de ce métier inventé il y a une quarantaine d'année dans la foulée de la crise pétrolière.

La fonction de trésorerie d’entreprise, née dans les années 1970 suite à la crise pétrolière et l’envolée des taux d’intérêt, a longtemps été caractérisée par des processus manuels et limitée à quelques tâches très ciblées comme le contrôle des frais bancaires ou l’équilibrage de compte à compte. Aujourd’hui, le trésorier tient un rôle de conseil, plus proche des centres de décision, supportant la globalisation, les décisions stratégiques de financement, la gestion des risques.  Il est devenu un trésorier 3.0 : expert, négociateur avec les banques et parfois même, un manager de projets. Il est surtout devenu un personnage clé de la direction financière, concentrant son activité sur la création de valeur au sein de l’entreprise, en étant résolument tourné vers l’avenir.
Traditionnellement, les ventes et le marketing étaient le moteur et la priorité dans la stratégie de développement de l’entreprise. Les directions financières ont ensuite pris un poids déterminant, suivant le principe que le contrôle des coûts était tout aussi important que la performance commerciale proprement dite. Aux côtés des directions commerciales et financières, le trésorier devient le troisième élément clé qui garantit la compétitivité et la pérennité de l’entreprise. Et c’est parce que son rôle est primordial que les solutions de Cash Management en mode SaaS sont particulièrement adaptées à ce métier.
Selon le cabinet Markess International, « en 2011, 31% des organisations françaises recourent déjà au SaaS ». Pour IDC, « les entreprises se tournent vers le SaaS car le déploiement est plus rapide, ne nécessite pas d’acquérir et de maintenir le matériel et les mises à jour sont plus simples ». Et évidemment, les trésoriers d’entreprise sont sensibles à ces arguments. Mais si les bénéfices du SaaS sont nombreux, beaucoup d’idées reçues persistent quant au coût, à la mise en œuvre et à la sécurité.
Jusque-là, le trésorier était méfiant quant à l’hébergement extérieur des données et de disponibilité sans interruption. Au contraire, un environnement SaaS garantit une sécurité et une fiabilité supérieure. Beaucoup d’entreprises n’ont pas de procédures de sauvegarde, de réplication, de sécurité, d’intégrité de leurs serveurs et d’outils de stockage, de système de double authentification, correspondant à la sensibilité de leurs données. L’approche SaaS affranchit également les directions informatiques et opérationnelles des contraintes d’installation et de mises à jour de versions (mise à jour de l’infrastructure hardware, re-paramétrage, formations, etc.) et de cohérence (s’assurer que tous les utilisateurs, sur l’ensemble des sites et des filiales, utilisent bien les mêmes versions).
Depuis leur apparition, les logiciels de gestion de trésorerie ont évolué régulièrement et offrent aujourd’hui des fonctions très sophistiquées. Les nouvelles technologies ouvrent des opportunités multiples de travailler différemment, plus efficacement, de réduire les coûts tout en améliorant la sécurité des données. Une approche SaaS permet de partager les mêmes données, le même outil de saisie, de traitement, de reporting, quelle que soit la géographie. Les accès web garantissent l’accès partout dans le monde, à toute heure.
L’harmonisation de l’outil et des processus est facilitée au sein de groupes géographiquement décentralisés.
Cela permet de mutualiser les ressources financières en pilotant le cash des différentes entités, mais aussi d’optimiser le cash disponible. Au niveau groupe, le suivi et le pilotage sont simplifiés, tandis qu’au niveau des filiales, les relations avec les banques sont améliorées.
Un de nos clients, trésorier du groupe Vivarte, a fait appel à nous car la gestion de trésorerie était un véritable cauchemar pour sa DSI car elle ne concerne – directement - que peu de personnes dans l’entreprise alors qu’elle nécessite des exigences de rétablissement de service très fortes. Le SaaS a tout simplement permis de soulager la DSI tout en garantissant le niveau de rigueur dont il avait besoin pour gérer sa trésorerie.
Le succès des solutions SaaS auprès des trésoriers d’entreprise, comme auprès de nombreuses autres fonctions, se confirme. Il s’agit bien d’un mouvement profond lié aux bénéfices et à la simplification d’utilisation des services à la demande.
Pour le trésorier qui doit organiser sa fonction, contrôler, mesurer, reporter, développer la stratégie d’investissements, gérer les risques tout en adaptant son système d’information avec les autres processus de l’entreprise, la gestion de trésorerie en mode SaaS devient un incontournable.

Autour du même sujet