Mieux se connaître pour optimiser son impact et son efficacité

Quelles sont mes aspirations ? Dans quels contextes suis-je le plus efficace ? Quelles missions suscitent ma motivation ? Bien se connaître exige tout d’abord un certain travail d’introspection.

Pour être efficace, mieux vaux être dans le plaisir que dans la contrainte. Une notion importante qui suppose de commencer par identifier les tâches qui nous intéressent le plus : quelles sont mes valeurs, qu’est-ce que j’aime faire, qu’est-ce qui me donne du carburant au quotidien… sont autant de questions qu’il faut prendre le temps de se poser. En ce qui concerne la sphère relationnelle, certains outils, tels que les différents tests de personnalité, notamment en affirmation de soi, peuvent aider à effectuer ce travail d’observation, ils n’apportent pas de découverte fondamentale, mais aident à mettre des mots sur des choses que l’on ressent au fond de soi.
Croiser l’ensemble de ses résultats avec son environnement de travail, ses fonctions au quotidien, permettra ensuite de trouver comment allier aspirations et contraintes professionnelles.

Les émotions sont nos alliées

En matière d’efficacité et d’impact, il est aussi intéressant de remarquer que les émotions sont aussi déterminantes qu’une to do list ou un plan d’organisation. Être à leur écoute, les reconnaître et surtout savoir les exprimer de façon constructive est fondamental pour gagner en performance et améliorer ses qualités relationnelles, plus on s’écoute, mieux on se connaît et plus on écoute également les autres.
Mieux se connaître est un cheminement continu qui demande de savoir prendre régulièrement du recul, la difficulté est de relier ses émotions à son vécu. Cela exige notamment du temps, de la méditation et de la réflexion. 

Autour du même sujet