Il y a sans doute mieux qu'Excel pour piloter la performance de votre entreprise

Pour gérer au mieux leurs performances en temps de crise, les entreprises se tournent de plus en plus vers des outils décisionnels financiers.

Le Corporate Performance Management ou Gestion de la Performance Financière est le domaine qui se situe  à la croisée des chemins entre l’intelligence décisionnelle et la gestion financière. Ce domaine participe à la surveillance et à la gestion de la performance de l’entreprise, via l’utilisation d’indicateurs de performance (KPI).
Ce marché est en pleine croissance, et ce que l’on appelle aussi le Business Performance Management (BPM) ou Entreprise Performance Management (EPM) représente près de 2 milliards de dollars de volume d’achats annuels. Et les années à venir ne devraient pas voir la courbe s’infléchir, Gartner prévoyant même une croissance soutenue sur ce marché de l’ordre de 5 à 10% annuels. La raison en est simple : les PME ne se sont pas encore réellement intéressées aux diverses solutions que le marché leur proposait et plus d’un tiers des grandes entreprises continuent de réaliser leur gestion de la performance sous Excel.

Un outil de pilotage efficace en temps de crise

Il est aujourd’hui de plus en plus important, et particulièrement en période de crise, pour un directeur financier de pouvoir gérer au mieux la performance financière de son entreprise. Il est important pour ce  dernier de pouvoir prévoir, planifier, suivre et contrôler la société dans les moindres détails. Ceci est la condition sine qua non pour permettre d’améliorer les processus et anticiper les potentielles évolutions du marché. C’est pourquoi de plus en plus d’entreprises se dotent d’outils permettant de les aider à prendre les meilleures décisions tout en minimisant les risques.
Les logiciels de CPM sont des outils d’intelligence décisionnelle spécialisés dans la finance et donnant une vision à 360° de l’entreprise. Elles intègrent des données provenant des ERP Internes mais aussi des données provenant de l’extérieur telles que des données clients ou fournisseurs. Ces données étant nombreuses et provenant de nombreux systèmes, il est très important de s’assurer de la pertinence de celles-ci, car le potentiel avantage concurrentiel que peut apporter un logiciel de CPM, peut également se transformer en faiblesse voire causer de très grosses pertes si la qualité des données n’est pas bonne. On imagine en effet ce que peut produire l’agrégation et l’analyse de données « hors cadre » ! 

Mauvaises données : mauvaises décisions !

Un outil CPM bien paramétré intégrant des données efficientes permet de gérer la performance, mais pas seulement. Il répond également aux exigences de gestion des prévisions, de planification stratégique, d’élaboration de budget, de consolidation, de réalisation de tableaux de bord ou encore d’analyse prédictive. Car il n’est pas de gestion de la performance sans vision des ressources détenues par l’entreprise, sans définition des résultats attendus au terme de l’exercice et sans suivi de ces résultats tout au long de l’exercice.
Le suivi, via des tableaux de bords et des indicateurs, est d’ailleurs un point crucial du processus, puisqu’il permet de vérifier que le réalisé est en adéquation avec les prévisions. Dans le cas contraire, il est important d’apporter au plus vite des mesures correctives permettant de combler l’écart.  

Autour du même sujet