5 étapes pour éliminer vos "voleurs" de temps

Nous ne pouvons pas avoir plus de temps mais nous pouvons mieux utiliser celui que nous avons. Mieux gérer notre temps : c’est la seule chose que nous pouvons contrôler et dont nous avons la responsabilité.

Enumérez vos "voleurs" de temps

La nature ayant horreur du vide, toute partie de votre temps que vous ne décidez pas clairement d’allouer et d’utiliser intelligemment sera couverte et consommée de quelque manière et pas toujours à votre faveur. Comme l’épervier qui ne peut s’empêcher de venir piquer un poussin si la mère poule ne les protège pas soigneusement, les chipeurs de temps seront toujours là pour vous voler le temps qui vous manque si souvent et qui fait que vous n’arrivez pas toujours à lancer et à réaliser ces projets personnels et professionnels qui vous tiennent à cœur. Chacun de nous a ses éperviers qui le menacent constamment dans le contrôle et l’utilisation intelligente de son temps, ces chipeurs doux et insolents.
Pour certains ce sont les disputes de ménages, la télévision ; pour d’autres c’est le téléphone, Internet et les réseaux sociaux, les longs déjeuners, les sorties nocturnes (en weekend ou en semaine), les commérages, la réunionite,  les consoles de jeux, la nonchalance et l’oisiveté ou encore la longue distance qui les séparent de leurs lieux de travail…le fait qu’ils veulent s’occuper eux-mêmes des choses qu’ils peuvent déléguer… Identifiez vos chipeurs de temps et suivez les autres étapes ci-dessous pour leur récupérer votre temps.

Evaluez ce qu’ils vous rapportent/vous volent

Maintenant que vous avez identifié vos chipeurs de temps, il faudra évaluer leur raison d’être. Est-il juste qu’ils vous prennent autant de temps ? Si oui, qu’est-ce qu’ils vous rapportent réellement ? Lorsqu’on demande aux gens de diminuer le temps consacré à regarder la télévision, ils avancent que la télévision leur permet de rester informés, de se distraire et d’apprendre de nouvelles choses. Ce sont là effectivement de bonnes raisons pour regarder la télévision. Ceci, l’exercice à faire c’est calculer le temps que vous lui consacrez et de vous demandez tout simplement s’il lui faut vraiment tout ce temps.

Combien de temps le téléphone, Internet, les réseaux sociaux, vos disputes de ménages, vos déjeuners, les After Work vous volent-ils ? En rapportent-ils autant en valeur ajoutée ? La question ici n’est pas de savoir s’il est bon ou non de consacrer du temps à ces activités. La question c’est de savoir si vous utilisez judicieusement et rentablement votre temps en le consacrant à ces activités ou en leur consacrant autant de temps. Qu’est-ce qu’elles vous rapportent en comparaison à ce qu’elles prennent comme temps ? Sont-elles aussi déterminantes dans votre épanouissement et votre progrès personnels ainsi votre capacité à donner un sens à votre vie ? N’y a-t-il pas d’autres activités et actions plus importantes et plus déterminantes à quoi vous devez consacrer tout au moins une partie de ce temps mais qui sont négligées actuellement ? Le coût d’opportunité de l’utilisation de chaque minute dont nous disposons doit être analysé ici à l’aide de la question suivante : « Quelle est l’utilisation la plus rentable de mon temps ? ». S’il y a une utilisation non rentable de votre temps, éliminez-la et mettez le temps économisé de côté. Il va vous être très utile à l’étape suivante.

Listez les cinq choses importantes que vous ferez s’il vous ne vous restait plus qu’un an à vivre

Pendant que les chipeurs occupent allègrement notre temps (avec notre complicité), les choses les plus importantes de notre vie attendent ou parfois nous ne savons pas qu’il y a des choses importantes de notre vie qui attendent que nous les prenions en charge.
Si vous avez tendance à perdre de vue les choses uniques qui vous feront progresser vraiment, donneront du sens à votre vie, posez-vous la question suivante : « A quoi est-ce que je consacrerais mes 12 mois, mes 52 prochaines semaines et mes 365 prochains jours s’il ne me restait plus qu’un an à vivre ? ». La plupart du temps, lorsqu’on annonce aux gens qu’ils n’ont plus que peu de temps à vivre, certains tombent dans le désespoir et d’autres se désolent de n’avoir pas pu réaliser certains projets importants de leur vie ou de n’avoir pas pu faire certains gestes de bonté plus souvent ou de n’avoir pas pu se réconcilier avec des êtres chers avec qui ils ont passé les mois ou années précédents à se disputer « inefficacement ».
Si vous devriez aller à l’essentiel, à ce qui vous tient à cœur et qui vous procurera de la satisfaction au quotidien et à la fin de votre vie, à quoi consacrerez-vous désormais votre temps ? Quelles sont les cinq choses importantes que vous ferez chaque jour pour être heureux et donner du sens et de la valeur à vos journées et par surcroit à votre vie (sachant que chaque jour est une vie) ? Mettez-les sur une liste que vous gardez à portée de main (votre liste de choses importantes à faire).

Allouez le temps généralement volé à ces cinq choses importantes

Une fois que vous aurez défini les 5 choses les plus importantes auxquelles vous passerez votre temps et vos journées à faire en priorité, et ayant récupéré le temps souvent volé injustement à vos chipeurs de temps, procédez à une réallocation judicieuse. Prenez un chipeur de temps et calculez le temps qu’il vous occupe (vole) souvent en rapport avec ce qu’il rapporte ; identifiez une activité importante qui vous rapporterait plus et contribuerait plus à votre épanouissement personnel et à votre accomplissement et répétez : « Ce chipeur ne mérite pas autant (pas du tout) tout ce temps. Je lui enlève [QUANTITE] minutes/heures et les consacre désormais à [PRIORITE DE VOTRE VIE] ». Vous pouvez mettre ceci par écrit sur une feuille en dessous du chipeur et du temps qu’il vole souvent.  Cet exercice vous permet de créer des SUBSTITUTS VALABLES pour chacun de vos chipeurs de temps. Procédez ainsi jusqu’à récupérer entièrement aux chipeurs toutes les minutes et toutes les heures qu’ils ne méritent pas et qu’ils ne savent pas rentabiliser pour les consacrer à ces projets et gestes à meilleures valeurs ajoutées qui attendent. Sachez qu’une fois que vous aurez procédé à cette réallocation, les chipeurs reviendront très souvent vous discuter le temps que vous leur consacriez. C’est ici qu’il vous faudra déployer votre mécanisme de veille.

Déployez votre mécanisme de veille et de substitution automatique

Malgré les efforts que vous ferez pour reprendre le contrôle de votre temps, les chipeurs tenteront à chaque fois de prendre « leur revanche sur vous ». Restez éveillé et vigilant. A chaque fois que vous vous surprendrez entrain de faire quelque utilisation de votre temps, posez-vous la question suivante : «  Quelle est la meilleure utilisation que je devrais être entrain de faire de mon temps actuellement ? ». Si ce que vous êtes entrain de faire n’est pas l’utilisation la plus adéquate et la plus rentable de votre temps, prenez votre liste des choses importantes à faire, identifiez le SUBSTITUT VALABLE et consacrez-lui votre temps. Procédez à cette substitution immédiate à chaque fois que c’est nécessaire. Votre objectif est simple : optimiser vos journées en réalisant les projets et en vous engageant dans des activités qui vous tiennent à cœur, vous font progresser et donnent du sens à votre vie. Redoublez de vigilance et ne relâchez surtout pas. Il n’y que ce travail constant de réallocation et de substitution adéquate qui vous permettra de reprendre le contrôle de votre temps parce que vous serez ainsi entrain de dompter progressivement vos chipeurs de temps.

Autour du même sujet