La bataille du recrutement se déplace sur le mobile

Les employeurs rivalisent d'inventivité sur leur site carrières. Mais pour des raisons de référencement, ils commencent également à se doter d'applications mobiles qui les relaient ou les complètent.

Cela fait déjà quelques années maintenant que les employeurs débordent d'imagination pour avoir le site carrière le plus attractif. Un design intuitif, un contenu plus ou moins fidèle à la réalité, des photos et des vidéos épatantes et des collaborateurs qui témoignent d'un parcours hors du commun sont de rigueur. Mais on a aussi vu apparaître des jeux interactifs (Danone, L'Oréal, BNP Paribas, Allianz) et des tests de compatibilité avec la culture de l'entreprise (test d'affinité sur Ikea.ch) ayant pour but de susciter l'intérêt des candidats potentiels en leur offrant un divertissement.

De plus en plus d'entreprises optent désormais pour une "application carrière" pour deux raisons : la part d'accès à internet via des mobiles devient de plus en plus importante, et sur ces appareils, Google ne référence en tête de liste que les sites proposant une version mobile (depuis la récente mise à jour fin juin 2013).

On trouve deux types d'application carrières à télécharger:
  • Les applis qui sont le relais des sites carrières sur l'internet mobile. Ce type d'application carrière est le plus courant. Leur contenu est le même mais il est généralement plus allégé. On y trouve la liste de postes à pourvoir avec la possibilité de mettre des filtres de recherches. Elles permettent de maintenir un bon référencement depuis les appareils mobiles. A partir du moteur de recherche, l'utilisateur (candidat potentiel) a le choix entre accéder au site normal ou télécharger son application mobile. C'est une démarche de référencement (SEO) ayant pour but d'accroitre le nombre de candidatures. (Sodexo Jobs, Thomson Reuters Tech Careers pour Ipad, Edf Recrute, Orange Jobs...).

  • Les applis qui complètent le site carrière de l'entreprise. Elles proposent un contenu différent du site carrière de l'entreprise avec des fonctionnalités innovantes. Cette combinaison permet de susciter la curiosité des candidats. Ces applications sont généralement davantage téléchargées. Communiquer sur la liste de postes vacants n'est pas la priorité absolue. Ici la démarche est de promouvoir la marque employeur et de créer un engouement pour l'application et l'entreprise auprès des candidats. La réalité augmentée avec la géolocalisation est une des fonctionnalités phares (World4U de Thalès, Pepsico, Dr. Job de BNP Paribas). "Dr. Job" de BNP Paribas est un bon exemple, il s'agit d'une application visant à préparer les candidats aux entretiens avec une série de questions types. Cette application présente quatre niveaux de navigation : "Coach me", "Training", "Agenda" et "Plus". On y trouve principalement des conseils pour se préparer à un entretien et seulement un lien vers la liste de postes vacants chez BNP.

C'est donc une nouvelle "bataille" que se livrent les employeurs pour attirer les meilleurs talents. A l'heure actuelle il existe peu de classements comparatifs entre les applis d'employeurs. Créer une application et la mettre à jour régulièrement pour corriger d'éventuels bugs représente un coût important. D'autant plus que les utilisateurs sont exigeants sur la qualité de ces applis. Toutes les entreprises ne pourront donc pas se battre sur ce nouveau terrain.

Autour du même sujet