Test : au travail faites-vous partie des "énergiseurs" ou "désénergiseurs" ?

L'efficacité d'un individu dépend de son implication, et plus exactement de l'énergie qu'il fournit dans son travail. A partir de cette évaluation, on peut établir deux profils : voici lesquels.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

J’étais en pleine lecture du livre « The Hidden Power of Social Networks: Understanding How Work Really Gets Done in Organizations » quand je me suis retrouvée fascinée par leur débat sur l’énergie. Cela a tout de suite attiré mon attention, car mon père m’a toujours enseigné l’importance de l’énergie, au travail comme dans les loisirs, mais tout particulièrement au travail.

Cross et Parker soutiennent que l’énergie est un facteur-clé pour déterminer quelles personnes sont efficaces au travail, et pourquoi elles le sont. Lorsqu’ils ont passé en revue différents ensembles de collègues, le fait de savoir que quelqu’un était considéré comme un « énergiseur » ou au contraire comme un « désénergiseur » leur a apporté beaucoup d’informations sur le fonctionnement des réseaux et la productivité des différents employés. Leur argumentaire est complexe, mais voici les points les plus importants.

A propos des énergiseurs

  • Ceux qui énergisent les autres sont plus performants
  • Les énergiseurs sont davantage susceptibles d’être écoutés et de voir leurs idées mises en pratique
  • Les gens sont plus disposés à collaborer avec des énergiseurs, à leur donner toute leur attention, leur allouer du temps supplémentaire, leur répondre et à vouloir travailler avec eux
  • Les énergiseurs s’empressent de signaler les problèmes potentiels, mais toujours en vue d’atteindre un objectif
  • Les énergiseurs écoutent les autres et attribuent de l’importance à leurs idées, inquiétudes et contributions
  • Les énergiseurs ne se donnent pas des airs, ne fomentent pas d’alliances et ne constituent pas de clans
  • Les énergiseurs renvoient une image attirante, mais pas au point de frustrer les autres et de paraître inaccessible
  • Les énergiseurs font preuve d’intégrité : ils tiennent leurs promesses, délivrent de mauvaises nouvelles ou pointent des problèmes du doigt lorsque cela est nécessaire, et traitent tout le monde de la même façon
  • Ce qu’il faut retenir : « Notez que les énergiseurs ne sont pas des « amuseurs », et ne sont pas spécialement charismatiques ou passionnés. En revanche, ils s’impliquent à 100% dans toutes leurs interactions. » En bref, les énergiseurs font avancer les choses.

A propos des désénergiseurs

  • Les gens qui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter d’avoir affaire à des désénergiseurs
  • Lorsqu’ils sont rejetés, les désénergiseurs continuent à donner des réponses qui ne sont d’aucune aide ; ils se sentent ignorés et adoptent alors des comportements qui ne feront que pousser les gens à les éviter encore plus, plutôt que de trouver des moyens de collaborer de manière constructive
  • Les désénergiseurs, pessimistes, ne voient souvent que les obstacles
  • Les désénergiseurs, et tout particulièrement les personnalités « expertes », ont tendance à taire les idées des autres
Et vous, êtes-vous un énergiseur ou un désénergiseur ? J'adore répondre à des questionnaires pour mieux me connaître.

Voici 8 questions, adaptées de l’ouvrage de Cross et Parker

1. Éprouvez-vous de l’intérêt pour les autres ?
2. Respectez-vous vos engagements ?
3. Vous engagez-vous dans des machinations qui servent vos propres intérêts, ou travaillez-vous en vue d’un objectif à la portée plus large ?
4. Arrivez-vous à envisager des opportunités, ou seulement des problèmes ?
5. Vous est-il possible d’être en désaccord avec quelqu’un sans pour autant attaquer personnellement cette personne ? (Note : être tout le temps d’accord traduit également un comportement de désénergiseur.)
6. Accordez-vous toute votre attention aux autres ? Il s’avère que les gens se rendent plus facilement compte d’un manque d’attention que l’on imagine.
7. Vos méthodes sont-elles assez flexibles pour que les autres puissent apporter des contributions, ou exigez-vous de vos pairs qu’ils s’adaptent à votre manière de fonctionner ?
8. Savez-vous mettre en valeur vos compétences sans écraser les autres ?

Qu’en pensez-vous ?

Ce chapitre sur l’énergie vous semble-t-il cohérent par rapport à votre propre expérience professionnelle ? Dans mon cas, les propos de Cross et Parker sont absolument justes. Je suis complètement d’accord avec le fait qu’une personne puisse être discrète et peu énergique et dans un même temps complètement énergisante, car elle apporte une contribution afin d’atteindre un objectif.
Si vous voulez en apprendre plus sur ma vision de l’énergie, n’hésitez pas à consulter le chapitre 2 de mon livre, The Happiness Project (« Opération bonheur »).


Traduction par Joséphine Dennery, JDN.
Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 300 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici.

Autour du même sujet