Prendre de la distance oui....mais surtout de la hauteur !

La PNL, grâce à la notion de position méta et à l'outil de dissociation permet de prendre de la hauteur face à certaines situations problématiques.

Cette hauteur est préférable au simple recul en cela qu'elle permet de vraiment modifier notre perception de l'événement afin de transformer in situ ou a posteriori nos réactions et ainsi d'intégrer peu à peu de nouveaux comportements.
On évoque souvent la nécessité, en matière de gestion de situations délicates et notamment les conflits, de prendre du recul. Il est vrai que prendre du recul, et donc de la distance, par rapport à un événement est souvent indispensable mais pas toujours suffisant. Pourquoi ? Tout simplement parce que si ce recul permet de mieux analyser la situation, de faire le point, il ne permet pas fondamentalement de changer de perception. Il devient alors nécessaire de prendre plutôt de la hauteur afin de modifier totalement le point de vue au sens premier du terme et du coup de prendre en compte l'ensemble de la situation.

Concrètement, comment faire ?

Cela fait référence à  la notion de "position méta" chère aux adeptes de la Programmation Neuro Linguistique. Il s'agit d'une posture mentale qui va nous permettre de pratiquer une sorte de dissociation de nous-même afin d'être à la fois l'acteur ET l'observateur de la scène. Prenons une métaphore: vous êtes au pied d'une très haute montagne. Il est fort probable que vous vous sentiez très petit, voire écrasé face à cette masse impressionnante.
Éloignez-vous maintenant d'une centaine de kilomètres: vous êtes en mesure d'apprécier l'ensemble du spectacle qui s'offre à vous sans ressentir la même impression, ni  le même même malaise, que précédemment. Vous avez pris du recul, la montagne a perdu de sa puissance en tous cas dans votre perception. A présent, prenez l'avion. Vous apercevez alors une chaine de montagnes de neige et de granit et celle qui occupait votre esprit est maintenant devenue un mont parmi les monts.Le même processus est en jeu lorsque vous êtes confronté à une situation délicate, conflictuelle.
La fameuse position méta va vous aider à prendre cette hauteur de vue qui va changer votre manière d'appréhender les choses. Bien entendu, cette gymnastique de l'esprit n'étant absolument pas naturelle, ce sera sans doute un peu compliqué au début. Il sera alors préférable de s'y entrainer d'abord après l'événement afin de revoir sous un angle nouveau ce qui s'est passé. Lors d'un moment de calme et de tranquillité, repassez-vous la scène dans votre tête: commencez par prendre quelques respirations profondes puis revoyez le lieu, les protagonistes, entendez les paroles prononcées par les uns et les autres. En même temps que ce film se déroule dans votre esprit, faites l'effort d'analyser vos ressentis à ce moment là et vos réactions. Pourquoi avez-vous dit telle ou telle chose, quelle émotion a été provoquée et a ainsi entrainé votre réaction, etc..... Si vous le pouvez, tentez de modifier mentalement la scène en faisant dire et faire à votre "personnage"  les paroles et les comportements que vous auriez préféré avoir.
Terminez ce moment d'introspection en vous félicitant d'avoir fait de votre mieux à ce moment là et en vous remerciant sincèrement. Avec un peu de pratique, vous verrez que vous serez en mesure de faire cela in situ, de véritablement vous dissocier afin de vous voir agir et donc devenir capable de répondre différemment. En prenant cette habitude vous verrez que progressivement vos modes de comportement vont changer que vous serez de moins en moins dans la réaction (résultats de nos émotions brutes) et de plus en plus dans la réponse fruit d'une émotion passée au filtre du raisonnement.





Autour du même sujet