Recrutement : un recours de plus en plus fréquent à la vidéo

On assiste à l’émergence de la vidéo dans le recrutement. L'utilisation de Skype permet d’établir un premier contact avec des candidats sans avoir à leur faire traverser la France… Cela ne remplace pas l’entretien « physique », mais fait gagner un temps précieux au candidat et au consultant.

Ces trois dernières années ont aussi vu l’émergence de la vidéo sur d’autres aspects de la chaîne du recrutement.

Dans les annonces tout d’abord…

Et oui, certains ont pris conscience qu’il n’y avait rien de plus « vendeur » pour le candidat que d’entendre (et voir !) directement son futur N+1 ou le Directeur Général de son futur employeur lui faire apprécier les valeurs et l’état d’esprit de la société. C’est certainement un peu plus concret qu’une annonce traditionnelle au milieu de 200 autres sur un jobboard généraliste.

La vidéo a aussi fait son apparition côté candidat

Avec des acteurs qui ont clairement comme ambition de rendre obsolète le bon vieux CV classique et pensent que la vidéo est peut être une bonne façon de sortir du « clonage » dans le recrutement et de combattre toute discrimination. Le client va démystifier des candidats qu’il n’aurait peut-être pas reçus à la simple lecture du CV.
En tant que conseil, nous allons encore plus loin et innovons par exemple au travers d’une campagne de recrutement pour l’un des leaders du tourisme en utilisant pleinement les avantages de la vidéo mais cette fois différemment. En s’appuyant sur un partenaire, cette solution nous permet aujourd’hui de faire réaliser directement sa propre pré-selection au candidat au travers de questions auxquelles il va répondre sous format vidéo.
Les intérêts sont évidemment multiples puisque qu’on gagne un temps précieux sur cette phase du recrutement, on peut partager la vidéo avec ses collègues pour plus d’objectivité et surtout on est terriblement plus efficace (on regarde les vidéos quand on veut). Cette utilisation se limite à des profils plus « à l’aise » avec ce genre d’outils et qui accepteront mieux cette avancée dans le recrutement comme certains profils IT, commerciaux, jeunes diplômés, et autre profils en communication. Sans oublier, « l’avantage candidat » qui a l’opportunité de réaliser sa vidéo, quand et où il le souhaite, dans de meilleures conditions.
En quelques années le recrutement a ainsi vu émerger de nouveaux outils de « virtualisation » de la relation candidat (avec d’ailleurs récemment un salon de recrutement virtuel pour les travailleurs en situation de handicap). La vidéo en est un parmi d’autres.
À mon sens, il s’agit bien d’un complément efficace aux outils existants qui devrait prendre une bonne place dans notre stratégie multicanal (jobboards, réseaux sociaux, cooptation…). Cet outil nous permet aujourd’hui de nous concentrer sur notre véritable valeur ajoutée : la rencontre avec un candidat, la bonne évaluation de celui-ci, la vidéo ne restant qu’un outil de présélection.

Autour du même sujet