A la recherche du sens perdu

La recherche du sens s'apparente de plus en plus à une quête du Graal pour bon nombre de cadres désorientés par trop de changements, trop fréquents, parfois contradictoires ; la faute à une mauvaise communication ou à des attentes qui sortent du cadre de ce que l'entreprise à elle seule est en mesure d'offrir?

Dans une chronique précédente j’évoquais l’importance du sens pour toute communication de changement (La conduite du changement : une compétence clé pour les managers). J’ai reçu plusieurs réactions de lecteurs qui m’incitent à revenir sur le sujet du sens en commençant par expliquer sa signification avant de détailler en quoi la perte de sens est plus que jamais d’actualité mais ne provient pas toujours d'où l'on pense. 
En faisant appel à son bon sens sans omettre d’utiliser ses cinq sens ni partir dans tous les sens chacun peut donner plusieurs sens au mot « sens ». Sens a plusieurs… définitions possible. Le sens peut être une manière de comprendre, de juger; ainsi a-t-on le sens des réalités, ou abonde t-on dans le sens de quelqu’un. Le sens est aussi une fonction physiologique par laquelle le corps perçoit des informations venues de l’extérieur, nos cinq sens. Le sens évoque bien sur également la direction, le sens dans lequel on se dirige, le sens interdit. Sens enfin peut être synonyme de signification, le sens de la vie, ce qui donne une raison d’être. (1)

On parle souvent de sens dans les entreprises, souvent pour en souligner l’absence ; combien de fois ai-je entendu « ça n’a pas de sens », en quoi il faut comprendre à la fois, ça ne mène à rien, ça n’a pas de signification ou encore c’est une absurdité. Cela souligne l’importance qu’il y a à donner du sens aux stratégies, aux décisions, aux changements, non pas pour convaincre de leurs bien-fondés mais pour permettre aux collaborateurs de gérer leur propre cheminement intellectuel. « Changer mes désirs plutôt que l’ordre du monde » écrivait Descartes dans le Discours de la méthode; c’est bien là qu’est le bénéfice du sens, celui de faciliter un changement en donnant la matière qui favorisera la traversée de la courbe du deuil propre à chaque individu.
Aujourd’hui la perte de sens semble être le quotidien de nombreux managers et dirigeant d’entreprise qui sont confrontés à des collaborateurs qui en redemandent encore et encore. Si l’on prend de la hauteur, on peut se poser la question de la place accordée au travail dans notre société en ce début de siècle, sa dimension symbolique, jusqu’à présent largement encouragée par les entreprises, favoriserait pour le salarié, épanouissement, développement personnel, réalisation de soi.
En ce début d'année 2014, confrontés à la crise qui dure, 63 % des cadres redoutent de perdre leur emploi (2) et donc par là même, pour tous ceux qui n’ont pas su poser les bonnes limites, perdre ce qui donne un sens à leur existence. 
Cette quête de sens exacerbée dans le milieu professionnel ne cache t’elle pas en fait pour bon nombre de cadres, un déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée qui renforcerait les besoins de sens dans un domaine qui aurait pris trop de place ? C’est ce que je constate souvent en mission de coaching avec des managers, pourtant expérimentés, mais qui ont perdu la nécessaire harmonie entre les différentes composantes de leur existence, entraînant fréquemment avec eux une bonne partie de leurs équipes dont ils attendent qu’elle fonctionnent selon leur modèle. Je les aide à travailler sur la place qu’ils accordent à leur vie privée et à la cohérence ou aux hiatus qui ont pu se mettre en place entre la sphère privée et la sphère professionnelle. 


Le modèle des niveaux logiques du chercheur américain Robert Dilts est un bon exercice à faire pour trouver si la perte de sens ressentie ne vient pas d'un manque d'harmonie de la personne et à quel niveau il est nécessaire d'intervenir.
Parlez en à votre coach !

-----------------------
(1) Sur le sens : Thierry Pauchant « La quête du sens », Les éditions d’Organisation 
(2) Étude Regus publiée par Challenge – Janvier 2014

Gestion du changement / Convaincre