La gestion de projet complexe : est-ce si compliqué ?

82 % des projets dérapent en temps et/ou en budget. N'y a-t-il pas une autre manière de gérer nos projets de transformation ?

Tout d’abord Il y a « projet complexe » lorsque les acteurs en jeu sont nombreux et ont, en général, des points de vue ou des intentions divergents, des niveaux d'intervention différents : direction, DRH, Vente, Production, Marketing,Clients, Fournisseurs. Ou bien le projet est en connexion avec un environnement commercial, technique organisationnelle en mutation permanente.
  • Les principales cibles : mise en place de Systèmes d’information transverses (ERP, CRM, APS...), les transformationsde la Supply Chain, les fusions de sociétés, les réorganisations, les changements de règlementation…
  • Le résultat constaté : « 82 % des projets ne sont pas dans les clous en terme de temps et en terme de budget »...Mais pas d’inquiétude, ceci n’arrive que chez les autres.

Alors y a-t-il des alternatives à aux méthodes projets classiques dites « waterfall » ?

Comparons ces 2 approches


Tout ceci est déjà appliqué sur des très gros projets et même si vous ne vous sentez pas de tout mettre en place, chaque composante apporte une valeur immédiate. Des méthodes comme DRHEAM© enseignée à l’ECP s’en sont largement inspirés, l’ont mécanisé et outillé pour un succès avéré.
Est-ce parfait ? Est-ce garanti ?
Je citerai un patron américain « On a vu des gens viser l’excellence et atteindre la médiocrité mais jamais l’inverse ». Essayez en commençant par le séminaire d’alignement, vous verrez à quel point cela change un projet.

Evolution