Le succès d'une mobilité tient à la multiplicité des canaux

Les résultats de l'enquête annuelle du SYNTEC sont sans appel : En 2013, seul un tiers des cadres en mobilité interrogés attestent avoir retrouvé un poste par le biais du réseau.

Si ce beau score place effectivement cette approche en tête, il n'en reste pas moins que, cumulés, les autres canaux sont largement majoritaires.
C'est donc bien dans la multiplicité des canaux que réside le secret d'une mobilité réussie. Chaque année, le syndicat professionnel Syntec publie une enquête sur le retour à l'emploi des cadres accompagnés par les cabinets d'outplacement.
Les résultats de l'année 2013 viennent de paraître et, en ce qui concerne l'efficacité des divers canaux dans le retour à l'emploi, ils sont très intéressants :
  • Arrivent en tête, le réseau avec 33 %, suivi de très près par les annonces à 27 %.
  • Viennent ensuite, dans un mouchoir de poche, les cabinets de recrutement (12 %), la création et reprise d'entreprise (10 %), les candidatures spontanées (9 %), les sites de réseaux sociaux sur Internet (7 %).
  • Enfin, contrairement aux idées reçues, le management de transition n'arrive qu'en dernier avec un tout petit 1 %.
Si ces chiffres pourtant tout à fait éloquents (Vous aurez remarquer qu'il n'y a pas moins de 6 canaux efficaces !) ne suffisaient pas à vous convaincre, sachez que c'est aussi ce que disent les entreprises.

Dans une enquête TNS SOFRES publiée fin 2013, celles-ci parlent pour leurs opérations de recrutement des sources internes à l'entreprise, (promotion interne, recommandation, candidatures spontanées), de la presse et des sites emplois (les annonces), des cabinets de recrutement et des réseaux sociaux.
Comme vous voyez, que ce soit du côté des entreprises pour un recrutement efficace ou de celui des salariés pour un retour à l'emploi rapide, la multiplicité des canaux s'impose.
D'autres paramètres de la recherche d'emploi sont abordés dans cette enquête dont je vous engage à consulter le rapport complet.

Autour du même sujet