Ce que Sal Khan m’a appris

Je suis un admirateur de longue date de Sal Khan, de sa plateforme de cours en ligne gratuits, la Khan Academy, et de ses méthodes, son style d’enseignement tout à fait novateurs.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

J’ai eu le plaisir de m’entretenir dernièrement avec lui et d’en savoir plus sur ses travaux, dont la nature révolutionne véritablement le domaine de l’éducation. Cette discussion m’a conduit à un certain nombre de réflexions autour d’autres enjeux de l’éducation aujourd’hui.

Les voici résumées en trois points :

1. L’importance d’avoir du « cran »

Comme j’ai eu l’occasion de l’écrire dans un précédent billet, les travaux d’Angela Duckworth et Roy Baumeister suggèrent que l’audace, la volonté et la discipline, conjuguées à la poursuite d’un objectif de long terme, constituent les principaux indices de succès et de réussite. Une hypothèse que corrobore parfaitement le parcours osé de Sal : en 2004, ce dernier faisait du soutien scolaire en ligne à ses cousins ; aujourd’hui, sa plateforme de cours compte quelque 16 millions d’élèves. Avec ses travaux, il tente d’explorer comment les systèmes éducatifs peuvent insuffler de l’audace chez les élèves de tous âges.

2. Un « état d’esprit de développement »

Nous avons déjà évoqué les travaux de Carol Dweck sur la réussite : selon elle, notre capacité d’apprentissage et notre intelligence ne sont pas fixées une bonne fois pour toutes, elles peuvent évoluer et augmenter à force d’efforts, d’assiduité, de travail. Les élèves qui ont un « état d’esprit de développement » — ceux qui pensent que l’on apprend aussi par ses échecs — ont de meilleurs résultats que les autres. Des recherches ont d’ailleurs montré que le cerveau évolue avec les apprentissages et l’expérience. L’entreprise et la vision de Sal incarnent et promeuvent assurément une telle croyance. Ensemble, nous avons discuté des axes d’action qui permettraient d’inculquer aux élèves, dès leur plus jeune âge, la passion d’apprendre et de se développer toute la vie.

3. Mesurer les « gains d’apprentissage »

Sal et son équipe ont apporté un soin méticuleux à l’élaboration d’un système d’apprentissage qui permet une évaluation rigoureuse des acquis de chaque élève, rend ces données disponibles auprès des enseignants et des élèves, et remet des récompenses en fonction des résultats obtenus. Ils sont également soucieux d’innover en permanence et d’adapter leurs interventions pédagogiques pour faire en sorte d’obtenir des résultats toujours meilleurs chez les élèves. Ce qui souligne l’engagement et l’attachement de Sal en faveur de l’offre d’une éducation gratuite et de qualité. Alors que les bienfaits des investissements dans l’éducation sur la croissance économique d’un pays sont bien documentés, ces investissements sont actuellement bien souvent insuffisants ou mal ciblés.
Comment améliorer la situation de l’éducation dans les pays en développement sur la base des concepts, travaux et éléments mentionnés ci-dessus ? Vos idées et pistes de réflexion sont les bienvenues !

-------------
Cette chronique a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 500 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici.

Linkedin / PARCOURS