Questions étranges et complexes en entretien d'embauche

Les questions en entretien d'embauche : tout le monde y passe. Et tout le monde souhaiterait qu'elles soient plus pertinentes. J'ai donc demandé à plusieurs individus brillants et issus de domaines variés quelle était la question qu'ils préféraient poser en entretien d'embauche et ce qu'elle leur révélait au sujet des candidats.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

1. Pourquoi avez-vous exercé tant et tant d'emplois en tant et tant d'années ?

Cette question permet d'obtenir l'historique professionnel complet du candidat.
  • Qu'est-ce qui lui donne envie d'avancer ?
  • Pour quelle raison, si tel est le cas, a-t-il changé d'emploi successivement ?
  • Et quel facteur est décisif au moment où il quitte son entreprise ?
La réponse fait montre de sa loyauté, ainsi que de son processus de raisonnement. Est-ce qu'il pense que certains l'ont empêché d'évoluer (responsables, patron, etc.) ? Est-ce qu'il se lasse facilement ? 
Enchaîner successivement plusieurs postes n'est pas négatif en soi ; ce sont les raisons qui poussent à le faire qui importent.
Shama Kabani, fondateur et directeur général de The Marketing Zen Group.

2. Si nous étions en train de fêter l'année écoulée, qu'auriez-vous accompli depuis un an ?

L'aspect fondamental pour moi en entretien d'embauche réside dans le fait que le candidat m'interroge moi. Je dois savoir s'il a fait ce qu'on attendait de lui, s'il comprend réellement la société et le poste qu'il convoite…et s'il le veut vraiment.
Sa vision devrait être suffisamment stratégique pour ne pas simplement constater que l'année a été agréable mais pour garder un œil sur la compréhension à plus grande échelle qu'il a de la société et de la raison pour laquelle il souhaite en faire partie.
Randy Garutt, directeur de Shake Shake.

3. A quel moment avez-vous éprouvé votre plus grande satisfaction ?

Mise à part les candidats débutants, je m'attends à des compétences professionnelles et intellectuelles. En outre, je suis convaincu que les personnes brillantes dont l'expérience est pertinente possèdent une capacité d'adaptation rapide et excellent dans les nouveaux environnements au sein desquels ils se sentent bien et qui les inspirent. C'est pourquoi je me focalise sur leurs personnalités et sur leur degré d'adéquation à l'entreprise.
Cette question débouche sur une conversation différente au cours de laquelle je cherche à trouver la correspondance entre la vie dans la société et ce que le candidat juge le meilleur pour lui (???)
Dick Cross, fondateur et PDG de Cross Paternership.

4. Si vous étiez embauché, adoriez le poste et obteniez le salaire que vous demandez, quel type d'offre accepteriez-vous d'une autre entreprise ?

J'aime savoir à quel point un candidat est motivé par l'argent, comparé à son intérêt pour la société dans laquelle il désire travailler. 
Est-il vénal ?
Vous seriez étonné par certaines réponses.
Ila Pzin, fondatrice de Ciplex.

5. Quel est votre modèle et pourquoi ?

La question permet de révéler le degré d'introspection du candidat sur son développement personnel et professionnel, une qualité qui coïncide fréquemment avec le succès et l'ambition, ai-je constaté.
De plus, cela révèle à quelles caractéristiques et attitude le candidat aspire.
Clara Shih, co-fondatrice et directrice de Hearsay Social.

6. Qu'est-ce que vous n'appréciez pas ?

Nous avons tendance à penser que les personnes qui ont exercé un emploi en appréciaient tous les aspects, mais j'ai découvert que cela était rarement le cas.
Obtenir une réponse honnête à une question demande de la persévérance. D'ordinaire, il faut que je pose la question plusieurs fois et de différentes façons, mais les réponses obtenues en valent toujours la peine. Par exemple, j'ai interrogé une candidate pour un poste de vente qui m'a confiée qu'elle n'aimait pas rencontrer de nouveaux clients.
Un candidat pour un poste financier m'a avoué détester s'occuper de détails sans importance et de vérifier son travail. Au suivant !
Art Papas, fondateur et directeur de Bullhorn.

7. Parlez-moi d'un projet que vous considérez comme le plus pertinent de votre carrière

Cette question donne naissance à d'autres et autorise le candidat à se mettre en valeur de façon spécifique : Quel poste occupiez-vous lorsque vous avez accompli cela ? Quel en a été l'impact sur votre position au sein de l'entreprise ? Qui d'autre était impliqué et quelles ont été les retombées dans votre équipe ? 
Aborder une réalisation particulière permet d'obtenir des informations supplémentaires et un aperçu de la personne, de ses habitudes de travail et de sa manière d'interagir avec les autres.
Deborah Sweeney, directrice de MyCorporation.

8. Quel est votre superpouvoir ou votre instinct animal ? 

Au cours de son entretien, j'ai demandé à mon assistante de direction quel était son animal préféré. Elle m'a répondu que c'était le canard, parce qu'un canard est calme en apparence et très agité intérieurement.
J'ai pensé qu'il s'agissait d'une réponse étonnante et d'une description parfaite du poste d'assistant de direction. Sachez qu'elle travaille avec nous depuis plus d'un an maintenant et qu'elle est brillante à son poste.
Ryan Holmes, directeur de HootSuite.

9. Nous créons sans cesse de meilleures choses, plus rapides, plus intelligentes ou moins chères. Nous tirons profit des technologies ou améliorons les procédés. En d'autres mots, nous nous efforçons de produire plus avec moins.

Parlez-moi d'un projet que vous avez récemment accompli de la même manière

Les bons candidats possèderont un tas de réponses à cette question. Les candidats exceptionnels seront enthousiastes à l'idée de partager leur expérience.
En 13 ans, nous n'avons augmenté nos prix qu'une seule fois. Ce n'est pas parce que nos coûts de fabrication ont baissé, plutôt le contraire. Nous sommes parvenus à maintenir nos prix parce que nous nous sommes améliorés dans ce que nous faisons. A tous les niveaux, notre équipe se tenait à l'affût de problèmes à résoudre.
Chaque nouvel employé doit faire de même.
Edward Wimmer, cofondateur de RoadID.

10. Parlez-moi d'un projet en particulier que vous avez mené à bien dans un emploi précédent et qui indique que vous vous plairez dans cette position

Les performances passées sont généralement le meilleur indicateur des succès à venir. Si le candidate ne parvient pas à citer une réalisation antérieure, il n'est pas susceptible de faire grand-chose dans notre entreprise – ou la vôtre.
Dave Lavinsky, fondateur de Guiding Metrics.

11. Quelle est votre histoire ?

Cette question stupide place immédiatement le candidat sur la défensive parce qu'il n'existe pas de bonne ou de mauvaise réponse. Mais ides réponses existent.
Cette question implique une réponse créative. Il s'agit d'une invitation à jouer le jeu pour voir jusqu'où il peut aller sans se soucier de donner une réponse appropriée. Cela m'en dit long sur la personnalité, l'imagination et l'inventivité de la personne. 
Cette question, aussi bête puisse-t-elle paraître aux yeux du candidat, elle le début d'une histoire et dans le monde actuel, qui demande que l'on sache se vendre ou que l'on sache vendre sa société, elle représente la capacité à raconter une histoire et à susciter un sentiment qui fasse vendre, qu'il s'agisse d'un produit ou d'un individu.
La façon dont le candidat me regarde lorsque je lui pose cette question me renseigne également sur leur personnalité. S'il se met sur la défensive, a l'air mal à l'aise et hésite plus que quelques secondes, cela m'indique qu'il est probablement étroit d'esprit. Nous avons besoin de personnes ouvertes d'esprit dans notre société.
Richard Funess, associé chez Finn Partners.

12. Quelles sont les questions que vous souhaitez me poser ?

J'adore poser cette question en début d'entretien, parce que cela révèle la capacité du candidat à réfléchir rapidement, ainsi que son niveau de préparation et de réflexion stratégique. J'ai souvent constaté qu'on pouvait en apprendre plus d'après les questions qu'une personne vous posait, que d'après les questions que vous lui posiez.
Scott Dorsey, cofondateur et directeur d'ExactTarget.

13. Parlez-nous d'une fois où les choses ne se sont pas déroulées comme vous le souhaitiez

Comme une promotion que vous n'avez pas obtenue, ou un projet qui n'a pas abouti comme vous l'espériez.
Cette question basique révèle énormément. Les candidats répondent qu'ils comprennent l'importance de travailler en équipe mais cela ne signifie pas forcément qu'ils savent comment s'y prendre. Nous avons besoin de personnes pleines d'initiative, qui reflétera leur position en tant que collègue.
Les réponses ont tendance à trahir trois lacunes : le reproche, l'autodépréciation ou les opportunités d'avancement.
Notre société a besoin d'individus polyvalents qui peuvent parfois exercer plus que leur simple job, c'est pour cela que je cherche des personnes à l'esprit d'équipe et à l'attitude appropriée. Si le candidat montre du doigt, fait des reproches ou tient des propos négatifs au sujet d'anciens employés, s'exprime avec un sentiment de supériorité ou parle de lui en tant qu'individu et non de partenaire, il ou elle ne conviendra pas à l'entreprise.
Mais s'il prend des responsabilités et se montre impatient d'appliquer ce qu'il a appris dans son travail, il trouvera sa place dans notre méritocratie.
Tony Knopp, cofondateur et directeur de Spotlight Ticket Management.

--------------
Traduction de Floriane Wittner, JDN.
Cette chronique a été traduite par le JDN et publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 500 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici.

Autour du même sujet