Il est l’heure de changer de job, si…

Il n’y a jamais qu’un chemin vers la réussite. Et dépendre de son entreprise pour y parvenir est risqué. Sachez repérer quant il est temps de changer de job, de poursuivre votre route à vous dans un ailleurs qui vous offrira plus d’opportunité.

On vous fait miroiter une évolution

Vous avez fait vos preuves. Vous êtes dans votre boite depuis quelques années. On vous parle promotion, augmentation de salaire, meilleures conditions de travail et puis, au final, rien ne vient. Le poste que vous convoitez ? Une recrue externe moins expérimentée ou moins diplômée y est nommée. Et les promesses continuent avec toujours en toile de fond que « vous devez faire vos preuves ». Fuyez. C’est le signal pour chercher votre opportunité ailleurs. Les compagnies qui usent de promesses jamais respectées, et qui lorsqu’un poste se libère cherchent toujours ailleurs, vous offriront bien peu à long terme pour votre évolution à vous. Passez par là, prenez ce que vous avez à y prendre, mais ne vous attardez pas.

Vous avez peur de tout perdre

Ces angoisses qui vous lient à votre travail vous rendent dépendant et ne reflètent pas la réalité du marché, de votre valeur, et de ce que produit votre entreprise pour vous. Si vous pensez souvent à partir, peu satisfait des conditions de travail mais que ce qui vous limite c’est  avant tout des pensées liées à l’échec et à la peur de faire un mauvais choix, sachez qu’il s’agit là d’un reflet illusoire de la réalité. Car changer de job peut être une étape, une finalité, un moyen de… mais rester sur place quant l’on ne s’y sent pas bien vous rendra toujours stagnant et immobile alors que le monde bouge.

Vous attendez le week-end avec impatience

L’idée que le travail doit être dur ou ennuyeux est un mythe, qui devient réel parce que nous l’acceptons ainsi. Et que nous avons appris à chercher un job pour travailler, avoir de l’argent ou correspondre à ce que la société attend de nous. Réapprenez à envisager le travail. Vous pouvez y être bien et y prendre du plaisir mais pour ça vous devez vous donner le choix. Lorsque l’on travaille uniquement pour avoir, on court le risque de n’être jamais satisfait de ce que l’on a. Lorsque l’on travaille pour « être », alors le travail devient source de construction de soi et d’épanouissement. Et si, pour vous, le plaisir dans votre semaine c’est d’arriver au week-end, alors il est l’heure de changer de job.

Vous finissez par perdre vos aspirations

Votre job vous paraît pas mal, paie pas mal, ambiance pas mal, évolution moyenne mais dans l’ensemble « ça pourrait être pire »… Cette illusion de confort que vous offre votre job vous empêche de souhaiter mieux et use vos aspirations. Accrochez-vous à vos rêves premiers. Le bonheur passe par l’épanouissement « au travail comme en amour », disait Freud et se contenter de ce qu’on a n’est pas épanouissement ; le bonheur passe par la recherche du mieux. Et ce fameux  « ça pourrait être pire »  est la première excuse à l’inhibition de vos rêves.  Alors si tous les soirs vous vous sentez lassé de votre journée, il est l’heure de chercher de nouveaux challenges ailleurs.

Votre entreprise utilise le management du stress

Vous vous sentez exploité dans votre entreprise, votre hiérarchie est despotique, vous avez peu de marge de liberté, vous êtes sous pression et l’on vous explique que c’est normal, c’est la  norme de l’entreprise… On vous surcharge de dossiers. Vous êtes celui qui arrive le plus tôt et part le plus tard, à espérer un changement ou une valorisation qui n’arrive pas. Vous ne changez pas de job parce que, au final, c’est devenu votre normalité. Vous vous êtes habitué à ce stress qui vous rend désagréable et nerveux, lorsque vous êtes dans votre vie privée. Il existe différents types de management, comme il existe différentes manières d’être leader, chef ou despote. Votre entreprise n’est pas la norme. Et si vous ne cherchez pas le changement, alors vous êtes acteur de votre situation actuelle. Si l’herbe vous paraît plus verte ailleurs, parfois, c’est peut-être parce que chez vous « on » y a fait couler du béton.

Vous avez des rêves professionnels pas encore exploités

Vous vous rêviez directeur général mais vous êtes manager depuis dix ans maintenant,  vous espériez pouvoir mettre votre créativité au profit de votre job, mais la liberté octroyée ne vous offre pas cette fantaisie, vous souhaitiez voyager mais votre  travail se passe toujours sur une chaise face à cette fenêtre qu’est votre écran... Créer son entreprise, changer de secteur, monter, bifurquer… Vous avez de vieilles envies qui toquent régulièrement à la porte de vos pensées et votre entreprise actuelle  ne vous offre pas l’opportunité de les exploiter… Petit à petit, il est temps de construire ailleurs et à défaut vous prenez le risque de faire de ces rêves des regrets.

Vous avez un problème d’éthique

L’éthique et la morale que vous rencontrez dans votre monde professionnel influent sur la représentation que vous avez de votre job et de vous-même. Si pour vous, travailler dans votre compagnie vous  pose un problème moral de part ses activités, visées ou domaines d’action, mais que vous continuez à y travailler jour après jour, ou si les techniques de management  qui vont sont imposées posent question, si dans les missions que vous effectuez, vous y voyez un manque d’éthique… il est l’heure de chercher un job qui vous corresponde dans vos attentes morales. Tout individu se structure dans son emploi, sa fonction et si cela va dans le sens contraire de sa propre morale, viendra le moment où, après des années de travail, il se sentira n’avoir rien fait d’essentiel.

Vous ne croyez plus en vous

A force d’effectuer les mêmes taches, les mêmes fonctions, les mêmes missions, vous avez fini par perdre confiance en vous dans vos envies premières et en vos rêves. Le temps d’après les études ou vous étiez plein d’espoir de ce que vous alliez trouver vous paraît loin et vous vous laissez cantonner à ces taches professionnelles qui, en quelques part, vous conviennent parce que, au final, vous ne savez plus vraiment votre valeur.

Et l’avez-vous vraiment déjà su ? Il est temps de changer de job ! L’image que l’on a de soi passe forcément par le travail que l’on exécute jour après jour, car notre identité est porteuse de notre profession. Et si l’on commence à perdre confiance en soi, fatigué par des missions qui se répètent et qui nous semblent de moins en moins sensées et par une évolution lente ou qui tarde à venir, alors il est l’heure. La confiance en soi se donne, mais pour cela vous devez trouver le sens pour vous, dans votre vie de ce que vous effectuez, jour après jour, dans votre profession.

Autour du même sujet