Que faire quand on n’arrive pas à travailler ?

Il nous arrive fréquemment des « moments de faiblesse », voire des « incidents de parcours » plus graves dans la journée ou dans la semaine. Alors que faire quand on n’a vraiment « pas envie » ou « plus la force de travailler » ?

En fait, deux types de situations assez différentes peuvent se présenter :
  • Les cas relativement bénins, par exemple le relâchement de l’attention, la distraction, la petite fatigue passagère.
  • Les cas plus graves d’empêchement, par suite d’un incident ponctuel ou d’un accident, et pouvant aller jusqu’à la limite de la dépression ou du burnout.
Il importe de trouver alors des réponses et remèdes adaptés, pouvant aller de simples « petits trucs perso » jusqu’aux actions de plus grande ampleur.

De petites astuces pour les cas bénins

  • Que faire quand mon énergie retombe ? Quand je suis distrait, quand je me laisse aller ?
  • Quand je sens que je n’avance plus vraiment dans mon travail…
D’abord, évidemment, bien en prendre conscience…
  • … ne pas faire semblant de travailler
  • Mieux vaut arrêter quelques secondes ou quelques minutes, et repartir du bon pied.
  • Bien respirer.
  • Fermer les yeux, les « palmer » (repos, avec les paumes soigneusement posées sur les yeux).
  • Paume peut faire penser à pomme… manger une pomme !
  • Ou boire une boisson fraîche, ou un thé ou un café léger.
  • Accomplir les petites tâches courantes : rangement, expéditions, communications téléphoniques…
  • Communiquer avec au moins une personne agréable et tonique.
  • Si le temps le permet (… à la fois la météo et le temps disponible !), faire une petite marche tonique.
Et donc repartir du bon pied !
 
NB : Les jeunes ou les adultes candidats aux examens et concours sont invités à se constituer une liste de dix points spécifiques pour le jour des épreuves : comment être pleinement performant sur une durée de trois, quatre ou cinq heures (parfois plus !).

Pour les cas graves, des actions de plus grande envergure

Que faire quand je n’ai plus aucune énergie ?
Quand je n’arrive pas à redémarrer efficacement ?
Dois-je aller jusqu’à remettre en cause ma situation ?
  • D’abord, un diagnostic sûr. Selon la gravité, me suffira-t-il d’une action ponctuelle énergique, avec effet immédiat, ou faudra-t-il une action de fond sur un plus grand laps de temps ?
  • Si c’est un problème physique simple (exemple : migraine !), savoir qu’il existe d’excellents remèdes avec effet rapide, et demander conseil à mon médecin et mon pharmacien pour avoir toujours de quoi me soigner rapidement.
  • Penser à l’activité physique : une bonne marche, ou une demi-heure à la piscine, ou une sortie à vélo, ou encore une bonne séquence de yoga ou gymnastique douce.
  • Bien entendu, il faut constituer pour la semaine un programme substantiel d’activités physiques et sportives.
  • Accorder toute l’attention requise au régime alimentaire et à la discipline du sommeil.   
  • M’entraîner à long terme pour bien me discipliner, pour réussir à avoir toujours l’esprit en éveil.
  • Apprendre à travailler toujours mieux… et plus rapidement. Savoir tout simplement que plus je serai performant et moins j’aurai de problèmes.
  • Chercher comment remédier aux problèmes d’ordre moral ou relationnel.
  • Procéder éventuellement aux consultations nécessaires : médecin, psy ou coach. Ne pas tricher avec moi-même : savoir si j’ai vraiment envie de travailler… et si je fais bien tout ce qu’il faut pour m’en donner ou en obtenir les moyens.
  • Si le problème est vraiment grave, voire insurmontable en ce qui concerne mon travail, envisager une réorientation ? (Cette question est largement traitée par le JDN…).
 
Chercher comment adapter, diversifier, compléter ces deux listes de dix points. N’hésitez pas à en parler avec la famille et les collègues et amis.
Et dès maintenant trouvez un point supplémentaire pour arriver au total de 21 … un nombre évidemment mythique en ce début d’un XXIe siècle qui sera passionnant si nous savons le réussir.

Une petite coquetterie, à la fois de style et de fond : vous pouvez vous exercer, individuellement, à trouver une liste de 26 observations, conseils et astuces pratiques, en allant de A à Z.  Nous avions l’an dernier à l’un de nos cours du soir deux jeunes de l’Université Paris Dauphine prénommées Aïcha et Zahra… et elles prenaient de temps en temps un malin plaisir à nous présenter en duo d’excellents exposés de A à Z. En choisissant des mots-clés (verbes ou substantifs, par exemple depuis l'Action jusqu'au Zèle).
Une telle performance n’est pas du tout inaccessible… Vous trouverez dans diverses publications du JDN d’excellents exemples de réussites de A à Z !

PARCOURS / Physique