Réflexions sur la confiance... et son bon usage !

Le JDN vous a souvent montré l’importance capitale du « facteur confiance » dans le monde économique et financier comme dans les relations sociales. C’est aussi un facteur essentiel de bien-être et de succès dans la vie personnelle comme dans la vie professionnelle.

Il convient de réfléchir sur le mot lui-même comme sur le bon usage de la confiance. La confiance en soi est un facteur capital du développement personnel. Il importe d’y réfléchir afin de bien pouvoir en parler lors des examens professionnels ou des entretiens de recrutement ou d’évaluation.
Mot d’origine latine : confidentia.  
Deux mots : Cum +  Fides (avoir foi dans quelqu’un, ou quelque chose).
Dans l’ancien français, il signifiait « foi ». Ou « espérance ferme ».
Antonymes :
  • défiance ou méfiance, ou simple scepticisme,
  • anxiété, crainte, doute, suspicion.
L’excès de confiance risque d’aboutir à la crédulité. Ou encore la candeur ou la naïveté … ou plus familièrement la jobardise ou jobarderie.
Réfléchir sur le bon usage de la confiance dans la vie quotidienne, les affaires, les relations humaines. Et sur les applications particulières dans l’Administration et dans la vie d’une entreprise. Sur le plan externe : les relations avec les administrés, les citoyens, les usagers ou les clients. Sur le plan interne, les rapports hiérarchiques et les relations avec les collègues.

Chacun doit chercher à devenir « une personne de confiance »

Question retrouvant une acuité particulière en période de crise : votre banquier est-il « une personne de confiance » ? « Un homme de confiance », c’est quelqu’un à qui l’on peut non seulement se confier, mais encore à qui l’on peut confier une mission, en étant certain de sa réalisation.
L’expression s’emploie souvent dans le monde de l’entreprise, ou encore dans l’Administration ou dans la politique.
Elle vaut aussi dans l’artisanat : il est important de pouvoir faire confiance à son maçon, son plombier ou son électricien ! Et pour les plus fortunés : à son jardinier-paysagiste…
« Une maison de confiance » … c’est ce que l’on peut dire d’un bon restaurant régional (parisien ou provincial …) ou d’une très bonne auberge … ou encore de tous ses fournisseurs.
Nous pouvons alors « acheter de confiance ».
Il est bon d’avoir « une confiance absolue », une « confiance totale », voire « une confiance inébranlable ». Mais attention à ne pas accorder « une confiance aveugle ».
Penser aussi aux liens avec la communication. Il est agréable d’avoir des interlocuteurs à la fois confiants et communicatifs. A chacun d’établir les liens indispensables, puis de s’efforcer de développer ces qualités.

Un grand thème de développement personnel : la confiance en soi

Le principal frein à notre réussite, c’est souvent notre absence de confiance en nos propres facultés. Nous ne croyons pas assez en nous, et trop souvent nous ne savons pas pourquoi nous sommes faits, ni même quels sont nos véritables dons, les plus importants à exploiter. Savoir « se trouver » peut nécessiter un travail important sur soi-même, qu’il faut accomplir personnellement, ou éventuellement avec l’aide de personnes efficaces et bienveillantes. La famille et les amis, ou des professionnels qualifiés.

La confiance en soi est la clé d’une existence harmonieuse et équilibrée

Encore faut-il que la confiance en soi se révèle vraiment elle-même bien équilibrée. Un excès de confiance, cela peut devenir de la vanité, de l’outrecuidance, de la présomption. La vanité aveugle mène à l’égoïsme, qui se révèle insupportable aux autres, destructeur de la simple humanité. Trop peu de confiance en soi crée la fragilité, le doute permanent, destructeur de la réussite personnelle, et fardeau pour l’entourage.
La confiance en soi bien mesurée exige la connaissance de soi, de ses limites comme de ses capacités. Et le sentiment que chacun peut et doit pallier ses carences, remédier à ses défauts, et optimiser ses qualités.
La lucidité s’acquiert en réfléchissant sur ses expériences, heureuses ou malheureuses, et en écoutant les avis et jugements des proches, souvent plus clairvoyants et objectifs que soi-même. Cherchez à mieux l’appliquer à la fois dans la vie personnelle et dans la vie professionnelle.

La confiance en soi est l’un des fondements de l’accomplissement de soi-même

Mais la confiance en soi pourrait aussi rester, pendant des décennies, un mirage lumineux et insaisissable, sur le chemin douloureux de la quête de soi (… ce qu’il vaudrait peut-être mieux éviter de dire dans un ouvrage sur les clés du succès !). A vous de faire en sorte que le mirage ou le rêve devienne pour vous une réalité tangible au service de votre réussite.

Un grand thème pour les épreuves orales et les entretiens professionnels

Questions pour l’oral et les entretiens professionnels :
  • Êtes-vous considéré(e) comme une personne de confiance ?
  • Avez-vous confiance dans vos subordonnés ?
  • Accordez-vous facilement votre confiance ?
  • Réussissez-vous à créer facilement un climat de confiance ?
  • Vous arrivez dans un nouveau service… comment procédez-vous pour y créer un climat de confiance ?
Et une question-piège : avez-vous confiance en … (telle ou telle personne ou institution) ?
 

Expériences et cas pratiques

Rappeler (ou imaginer) quelques cas où :
  • vous avez bien fait d’accorder votre confiance;
  • vous avez été trop optimiste, et vous avez eu tort d’accorder votre confiance.
Et en ce dernier cas : comment vous avez pu y remédier.

« Si vous avez confiance en vous, vous inspirerez confiance aux autres », Johann Wolfgang von Goethe. 

Applications particulières dans divers secteurs administratifs et sociaux

  • Exemple : la fonction publique hospitalière.
Les relations entre les médecins et les patients (… ne pas oublier le rôle traditionnel du médecin de famille !). Le rôle des infirmières ou aides-soignantes.
  • Exemple de question professionnelle : quels conseils donneriez-vous à des jeunes candidats aux concours des Instituts de formation aux soins infirmiers (IFSI) ?
Le rôle de la confiance dans la guérison.

Les expressions « donner confiance » ou « reprendre confiance »
  • Confiance : constance, discipline, rigueur
Savoir aussi que la confiance implique la constance, la discipline, la rigueur. Dans l’action comme dans les sciences, discipline et rigueur sont mères de tous les succès.Trouver des exemples et cas concrets dans l’Administration ou la vie politique comme dans la vie des entreprises.
  • Confiance et capacité de réalisation
Même si nous les jugeons modestes, nos propres ressources peuvent être immenses, mais elles sont souvent méconnues de nous-mêmes. Il est important de se faire confiance, d’avoir confiance en soi, de savoir en toutes circonstances chercher en soi des forces nouvelles, vives et régénératrices. Il faut se regarder avec lucidité et volonté, chercher en soi ce qu’il y a de meilleur et de plus fort, et le mettre en œuvre pour avancer. Et bien penser à ceci : si l’on ne croit pas vraiment en soi, il est inutile d’attendre des autres qu’ils nous fassent confiance.
Réciproquement, il faut avoir confiance en autrui. Les deux sont vraiment liés : si l’on ne fait pas confiance à son équipe, à ses collaborateurs ou à son entourage, c’est que l’on se méfie de ses propres choix, et donc que l’on n’a pas vraiment confiance en soi.

Citations variées : confiance et défiance ou méfiance

  • « Confiance et défiance sont également la ruine des hommes », Hésiode, Les travaux et les jours.
  • « Souviens-toi de te méfier » Epicharme, Sentences - La sagesse chinoise.
  • La porte la mieux fermée est celle que l’on peut laisser ouverte », une maxime belge de Wallonie.
  • « Il faut regarder tout le monde comme honnête, et  se méfier de tout le monde », la sagesse scandinave,
  • « Les suites de la confiance sont plus à craindre que celles de la défiance », Oxienstern, Chancelier de Suède (1683-1654) Réflexions et Maximes.
  • La sagesse de notre bon Jean de La Fontaine   « La méfiance est mère de la sûreté »   Fables, Le Chat et le Vieux Rat 
Pour les performances sportives comme pour les grandes entreprises. Le grand navigateur et chef d’équipage Eric Tabarly avait proclamé : « La confiance est un élément majeur. Sans elle aucun projet n’aboutit »
Travaux personnels recommandés
  • Rédiger une version brève personnelle en une deux pages, en reformulant pour vous-même les phrases que vous jugez stratégiquement importantes.
  • Recenser les mots-clés, les traiter avec des illustrations ou exemples personnels.
  • Développer les points les plus importants sur des thèmes généraux.
  • Préparer des notes plus précises sur des thèmes connexes, ceux dont vous ressentez l’importance pour la vie de votre service ou de votre entreprise.
  • Penser aux questions-réponses à traiter lors des entretiens professionnels.
  • Composer en équipe de petits recueils ou cahiers pédagogiques.
Et y travailler avec la famille et les amis, ou avec votre équipe.

Autour du même sujet