Qu'est-ce que la maîtrise ?

Maîtriser son environnement, c’est accéder au fait que nous avons tous en nous une part d’impuissance. Chercher le plus possible à aller au bout du maîtrisable vous aidera, dans votre positionnement comme dans vos réussites, à viser les sommets

Il y a certaines variables que nous ne contrôlons pas.  Les individualités de notre hiérarchie. La réalité du marché. Le potentiel d’évolution lié à l’entreprise ou à un projet entreprenariat en lancement. Ces variables, toutes extérieures, vous ne pouvez en avoir la maîtrise. Mais le cadre dans lesquelles elles s’inscrivent et la visée qu’elles doivent accompagner sont de votre ressort. Dépendent de ce que vous, vous mettez en place.  

Lorsque vous décidez, vous maîtrisez déjà d’une certaine manière. Décidez en dehors de ce que vous croyez possible, en dehors ce que l’on vous dit comme promesse, au delà de ce qui paraît accessible. Décidez de là ou vous voulez vous voir dans dix ans et mettez vous en chemin.

Décidez de votre trajectoire

Décidez de ce que vous souhaitez. Une évolution ? Un changement de job ? Un salaire à la hauteur de vos attentes ? Décidez du but et faites en un projet. Souvent ce qui nous arrête c’est la peur de l’échec. On préfère s’en remettre à celui qui nous dirige pour ne pas prendre le risque de ne pas réussir à atteindre nos rêves.

Or, plus vous faites dépendre vos projets d’un tiers, qui plus est votre boss, plus vous devenez  dépendant de lui, de sa décision et de son chemin. Au lieu d’être en route vers un but, le but devient lié à un tiers, pour qu’il valide que vous êtes en bon chemin, qu’il vous donne promotion, augmentation et autres. Vous dépendez de sa gestion à lui.

Il y a un moyen simple de ne dépendre de personne pour arriver à votre but et maîtriser votre trajectoire : ne construisez rien qui n’ait qu’un chemin.  Votre but doit avoir plusieurs moyens d’accès. Vous souhaitez évoluer dans votre domaine professionnel ? La route peut être double voire triple : se créer le chemin dans votre travail actuel, le chercher dans une autre entreprise, partir et revenir. Plus vous serez libre dans vos possibilités, plus vous aurez de possibilités. S’accrocher aux promesses d’évolution d’une hiérarchie est le pire des paris car vous y serez sans maîtrise.  Miser sur les autres pose souvent un problème : vous n’êtes plus maître de votre chemin et de vos objectifs.

Pour maîtriser, oubliez ce que l’on vous a appris

Pour bien maîtriser son environnement, il faut le comprendre. Oubliez ces fausses croyances qu’on apprend, en théorie, dans nos cours ou dans nos imaginaires collectifs et qui nous rendent finalement dépendants de la décision d’autrui.

Non, travailler dur et le faire savoir n’est pas la porte royale du succès. Au contraire, celui qui travaille dur en acceptant les prestations salariales de base, sans jamais exiger le changement, aura peu de chance d’évoluer. Tout manager cherche à ce que ses employés travaillent dur ;  si vous le faites d ‘emblée, sans questionnement, votre manager n’aura aucun intérêt à changer vos conditions de travail ou de salaire. Vous êtes acteur dans le scénario de votre non-évolution.

Il ne s’agit pas de ne pas travailler du mieux que vous pouvez, il s’agit de le faire sans que l’on puisse savoir ce que cela représente pour vous. Avez-vous besoin de travailler beaucoup  pour réaliser vos objectifs ? Travaillez-vous peu ? Tout ce qui concerne votre manière de travailler ne doit pas être accessible à ceux qui vous dirigent. Ils ne doivent accéder qu’aux résultats surtout s’ils sont bons.

De cette manière, vous allez pouvoir maîtriser l’image que vous donnez de vous, à la lumière de votre visée professionnelle. A celui qui veut l’indépendance, qu’il parle du fait qu’il travaille bien en ce moment, parce que en toute autonomie. A celui qui souhaite évoluer, qu’il puisse dire haut et fort qu’il est passionné, mais qu’il sent que cela s’étiole. Moins votre hiérarchie aura l’impression que c’est eux  et leurs stratégies managériales qui vous motivent, mieux vous saurez, avec comme arme les mots, les orienter vers votre but à vous.

De même, il est faux de croire que celui qui travaille le plus est celui qui réussira le mieux. Ne cherchez pas la réussite en travaillant deux fois plus que vos collègues. Ce mode de travail ne sert à rien, on ne misera pas plus sur vous en terme d’évolution mais on vous surchargera de travail parce que l’on aura vu que vous pouvez le faire.

Tout comme le fait de penser qu’avec de la douceur et de la gentillesse, vous n’aurez pas de conflits au travail. Faux car, dans tous les mondes professionnels, le stress et la pression sont inhérents au travail.  Les émotions y sont donc exacerbées et en découlent conflits et enjeux d’intérêt. Si vous décidez d’être celui qui accepte et acquiesce, vous créez d’être celui sur qui chacun pourra se laisser aller sans crainte.

Décider pour maîtriser

Le premier pas pour maîtriser passe donc par la décision. De celui ou celle que vous voulez être. Du type de temps que vous souhaitez avoir au travail. De votre évolution. Du sens de votre journée de demain. Chaque matin, commencez par une décision. Plus on pense sa visée, plus on oriente ses actes et choix à la lumière de ce qui s’est décidé à l’intérieur de nous.

Ne perdez pas de vue votre visée à vous, au cœur de votre entreprise. Il est tentant de se laisser porter. D’attendre la promotion, l’augmentation, la passion. D’attendre que la journée passe, la fin de journée. De répéter les mêmes taches administratives jour après jour  et, avec plaisir, de  quitter son travail. De chercher le bonheur ailleurs qu’au travail, persuadé qu’on ne l’aura jamais. Mais ce chemin-là vous rendra stagnant. Viendra le jour où le temps aura passé et vous n’aurez jamais accédé à vos aspirations à vous. Aliéné par celles des autres, de votre entreprise, de vos boss, de ces autres de qui on dépend.

Dans tous vos espaces, dans toutes vos activités, ne perdez pas de vue ce que vous souhaitez être aujourd’hui et demain. Qu’à chaque regard en arrière, vous ayez la certitude que vous avez avancé là ou vous l’avez décidé. 

Autour du même sujet