Réforme des SVA : ce qui va changer pour les acteurs de la relation client

Les Services à Valeur Ajoutée (SVA) téléphoniques ou numéros spéciaux vont évoluer à compter d'octobre 2015. Découvrez les impacts de cette réforme pour les acteurs de la relation client.

Le marché des Services à Valeur Ajoutée téléphoniques (ou SVA) regroupe l’ensemble des services délivrés à partir d’un numéro spécial ou d’un numéro court. Jusqu’à aujourd’hui, leur mode de facturation était assez rigide pour les entreprises utilisatrices et très opaque pour les consommateurs.

A compter du 1er octobre 2015, le modèle tarifaire des SVA va évoluer. Ce changement fait suite à une décision prise en 2012 par l’autorité de régulation des télécoms - l’ARCEP - afin d’enrayer les abus et le déclin de ces services.

Le modèle "C+S"

Avec la nouvelle réforme, les tarifs vont évoluer vers un modèle distinguant le "C" (Communication) du "S" (Service) ; "C" désignant le coût de la communication payée par l’utilisateur auprès de son opérateur et "S", le prix du service fourni. Ces changements vont aboutir sur trois nouvelles familles tarifaires :

  • les numéros gratuits
  • les numéros à tarification banalisée
  • les numéros à tarification majorée

Du côté du "C", il n’y aura pas beaucoup de variations sauf pour les appelants depuis un mobile. En effet, à l’instar des appels passés depuis un fixe, les communications seront gratuites ou a minima décomptées du forfait. C’est la fin du hors forfait mobile pour les clients tentant de vous joindre sur vos numéros gratuits ou à tarification banalisée.

Du côté du "S" (qui ne concerne finalement que les numéros à tarification majorée), ça va bouger avec pas moins de 40 paliers tarifaires et 2 nouveaux principes de facturation :

1 - Les numéros ne seront plus cantonnés à un tarif unique imposé, c’est le principe de la tarification au numéro. Pour connaître le prix à appliquer pour un numéro donné, les opérateurs se référeront désormais à une base de données partagée.

2 - La facturation se fera dorénavant à l’appel ou à la minute mais ne pourra plus combiner ces deux modes pour un même numéro.

Repenser la place des SVA dans la relation client

Si vous êtes une entreprise éditrice de Services à Valeur Ajoutée téléphoniques, cette nouvelle donne vous offre une plus grande latitude de positionnement tarifaire. C’est l’opportunité de repenser la place des numéros intelligents au sein de votre politique commerciale et de votre stratégie de relation client. D’autant qu’avec la tarification au numéro, vous ne serez plus obligé de changer de numéro pour faire évoluer le prix de vos services. Vous devrez toutefois mettre à jour vos supports de communication avec la nouvelle charte graphique déjà disponible sur le site de l’association SVA+.

Au-delà de la dimension tarifaire, cette réforme va également impacter la rémunération nette que vous percevez sur les numéros à tarification majorée. On ne saurait donc que trop vous conseiller de vous rapprocher rapidement de votre opérateur de détail pour connaître ses nouvelles conditions commerciales ou, si vous n’avez pas encore de numéros spéciaux, de contacter un prestataire spécialisé pour profiter des avantages de cette réforme.

Autour du même sujet