La patience et le temps

Tout est question de temps. Ce que vous faites aujourd’hui impactera bel et bien vos lendemains. Vous êtes toujours en train de construire, avec patience, prenez le temps de saisir le sens de votre chemin.

La variable du temps est à prendre en compte pour construire son chemin et ses ambitions. Remettre à demain, précipiter son pas, s’impatienter… Toutes ces notions reflètent votre rapport à la temporalité.  Le maître du monde est le maître du temps.  Pourquoi ? Parce que comprendre et utiliser le temps en allié vous permet d’accéder à la construction de vos projets dans une dimension beaucoup plus large que celle du lendemain et du surlendemain.

 

En effet, ce que vous produisez aujourd’hui est impacté par hier et porte en lui la teneur de votre futur.  Vous pouvez être en train de penser à l’idée qui vous rendra passionné et épanoui professionnellement parlant si vous la menez jusqu’au bout.  Vous pourriez être en train d’oublier un projet qui aurait pu vous donner la liberté financière. Tout demande du temps. Si vous prenez en compte que le chemin peut être long jusqu'à l’aboutissement, alors la notion d’échec n’existe plus, car le chemin jusqu'à la réussite s’arrête à la réussite.

 

Le temps donne sens à ce qui n’en avait pas

Nous avons souvent l’impression d’être passé à coté d’opportunités, ou de ne pas mettre en place suffisamment de choses permettant une évolution professionnelle. Nous nous sentons stagnant à espérer une évolution salariale.  Nous comptons les mois, les années, nous espérons le changement. Nous abandonnons nos propres idées au profit de ce qui nous apparaît plus sécuritaire : que quelqu’un nous offre la promotion, l’évolution, une chance.

 

Que vous attendiez l’évolution par votre entreprise ou du côté de vos propres idées à vous, évitez l’attente justement et soyez du côté de la prise en compte, une à une, de vos idées. Que celles-ci accompagnent vos réussites au cœur de votre entreprise ou que vos idées soient du côté de l’entreprenariat, elles doivent être abordées avec cette notion de temps et de patience qui va avec. Ce que vous pensez aujourd’hui est un germe ; seul le temps peut l’amener à évolution, devenir un arbre puis récolter un fruit. Toute idée est à prendre, à noter et à investir en ayant en tête que ce que l’on construit aujourd’hui peut mettre des années parfois à prendre de l’ampleur.

  La patience

Vous devez donc apprendre à être patient. Prendre le temps de la construction.

 Le client à qui vous avez affaire aujourd’hui dans le cadre de votre entreprise pourrait être votre collaborateur de demain. Ce pays dont vous entendez constamment parler est peut-être votre future destination professionnelle.

Dés que l’on commence à penser, on est du coté de la construction  Et ce que vous apprenez aujourd’hui, ce qui frappe à votre porte est peut-être la pièce maîtresse de vos projets. Cette formation qui s’offre à vous. Une langue que vous apprenez. Tout peut être outil à votre réussite si vous l’inscrivez dans cette dans le temps. Le temps de prendre de l’ampleur, de grandir et de donner forme à vos projets.

Car souvent nous renonçons à la réussite à l’aube  de nos succès. Nous abandonnons avec cette impression que ça n’a pas marché, que le temps manque, que la réussite doit aller vite. Nous nous sentons confiant quand nous la voyons se profiler à l’horizon. Or, le succès, la réussite prend du temps et parfois il aurait suffit d’un tout petit peu plus de temps, de patience, pour arriver à bout d’un projet. Comprendre le temps et avancer avec patience, c’est le premier pas de la persévérance.

  La persévérance  

La persévérance est donc cet outil qui permet de recommencer, de se relever et de continuer à croire que tout est possible. Car potentiellement, effectivement, tout est toujours et encore possible puisque nous avons toujours le temps. C’est une fausse croyance que de penser que plus le temps passe, plus nous prenons de l’âge, plus les projets sont difficiles à atteindre. Parce que plus de responsabilité, des enfants, le poids de la vie, des engagements financiers, de la pression sociale.

Or, le chemin peut être certes plus compliqué, mais à tout âge il est encore temps de recommencer, tenter, créer, croire en ses idées et bâtir quelque chose d’autre, autrement, ailleurs.

Si justement vous comprenez que tout est question de temps. Que tout se réalise en étapes. Comme lorsque vous étiez petit et que vous saviez que vous aviez à attendre la dernière année d’étude qui mène au Lycée. Jamais vous ne l’avez remise en question, cette donnée. Pourquoi ? Parce qu’elle allait de soit. Le temps de l’apprentissage et du savoir. Aujourd’hui dans notre vie d’adulte, il s’agit de la même chose, du même chemin qui prend du temps. Et si vous prenez conscience que votre réussite ne peut que se vivre dans cette mesure là, que vos projets sont possibles sur la longueur, que la persévérance vous permet d’accéder à de plus vastes horizons, alors vos projets ont beaucoup plus de chance d’aboutir, sous-tendus par cette croyance que demain, après-demain, vous y serez.

 

Le temps allié de la réussite

 

Le temps peut être marqueur dans vos avancées si vous l’utilisez comme repère qu’il est l’heure : « Dans un ans, je change de job si je n’ai pas eu l’évolution escomptée », « Dans six mois, je change de stratégie si les ventes n’ont pas augmenté », «  Durant un an, voilà les points que je souhaite accomplir ». Vous devez avoir vos propres objectifs, vos propres dead-lines, en dehors de celles que l’on vous impose, qui sont décidées par vous dans un temps qui vous est propre. Il ne s’agit pas de se mettre une pression intérieure mais de fonctionner avec un calendrier  qui vous pousse à l’avancée. Car, sans fil conducteur, sans prise en compte des jours, puis des mois qui passent, on finit par laisser filer ces minutes si précieuses qui auraient pu vous servir à créer, croire, et développer.

La prise en compte du temps, donc, doit être avant tout intérieure. Ne suivez pas le fil du temps commun des vacances, des heures creuses, ce temps là est régi par nos sociétés, nos entreprises, nos limites. Sachez le vivre d’une manière beaucoup plus singulière, à la lumière de vos aspirations.

Que celui qui désire lancer son entreprise s’en fixe les étapes, même s’il n’en voit l’aboutissement que dans dix ans. Que celle qui souhaite reprendre une autre formation  décide d’une date, en dehors de ce qu’elle croit possible par rapport au temps qui lui est laissé par ses activités quotidiennes. Plus vous vivrez le temps de manière intérieure, plus vous en aurez,  à l’inverse plus vous l’aborderez avec cette étrange impression de n’en avoir jamais assez, plus c’est ainsi que vos jours défileront sans qu’aucune de vos décisions n’ait marqué le cours de votre chemin à vous
Le temps existe comme un mouvement infini de secondes qui se répètent et qui portent en elles toutes les possibilités de vos décisions, de vos choix et de vos actions.

 

Autour du même sujet