Pourquoi et comment se préparer à une formation

Le JDN a consacré de nombreux dossiers, riches et variés, aux questions de formation, ainsi qu’une précieuse série de fiches pratiques. Vous y trouverez tous les éléments d’information nécessaires, sur le plan pratique comme sur le plan juridique ou pédagogique. Ce mini-guide, sur la base d’un questionnaire simple, a pour objectif de vous aider à faire le point, à titre personnel, avant de vous engager dans une formation. Il peut servir aussi pour aider vos collègues ou amis à bien réfléchir.

 

Vous ressentez le besoin de vous engager dans une formation… Ce peut être avec un objectif ponctuel (acquérir une nouvelle compétence, ou vous perfectionner dans un domaine déterminé), et donc avec un programme précis à établir. Ce peut être avec un objectif plus ambitieux, avec un programme global en vue d’une promotion ou d’une réorientation… et donc une opération ou une série d’opérations beaucoup plus complexes.

 

Voici un schéma de réflexion mis au point à l’occasion de cours du soir dans un beau Lycée professionnel, avec des publics de niveaux et d’âges très variés, allant de 18-20 ans à plus de 50 ans… ce qui permet toujours d’intéressants dialogues intergénérationnels. Synthèse réalisée par Jean-François Guédon, Administrateur Civil honoraire, ancien Président de jurys de concours, professeur à l’Association Philotechnique.

 

NB  Ce document peut servir aussi pour la préparation des entretiens professionnels, entretiens d’orientation et entretiens de recrutement, ou encore pour la préparation de vos bilans de formation.

 

Il faut, d’une part, résoudre le problème des obstacles matériels, et d’autre part ne pas se laisser abattre par des obstacles intérieurs, d’ordre psychologique, ou par des obstacles d’ordre sociologique.

 
 
EXERCICE 1  

Questions sur les obstacles matériels et financiers :  

Engagez un recensement et une réflexion sur les obstacles matériels et financiers, en incluant la question des déplacements et celle du temps disponible. Et rédigez quelques lignes, en première appréciation… et en commençant à esquisser des solutions ou mesures pratiques.

  Comment voyez-vous ces problèmes ? Quelles en sont les données principales ? Comment allez-vous pouvoir les résoudre ?

  *     Problèmes matériels :   *     Problèmes financiers :   *     Problèmes de déplacement :   *     Problèmes de temps :    EXERCICE 2  

Questions sur les obstacles d’ordre intérieur, psychologiques et sociologiques

 
Comment voyez-vous ces obstacles ou ces défauts ? Comment pensez-vous pouvoir les surmonter ?   Etes-vous parfois un ennemi pour vous-même ? Comment y remédier ?

  *     Les obstacles d’ordre intérieur    *     Les obstacles d’ordre psychologique    *     Les obstacles sociologiques    

NB  Il est bon de penser aux qualités, capacités et compétences à développer. Au plus haut niveau, il importe de réfléchir aussi sur le thème des VALEURS.

 

Quelles sont vos valeurs permanentes, depuis votre première éducation, et la naissance de votre vocation ?

 Quelles valeurs avez-vous développées depuis ?  

Quelles valeurs nouvelles devriez-vous prendre en considération pour les développer au cours des prochaines années ?

 

Vos valeurs conditionnent à la fois votre motivation et votre capacité à agir.

  Résoudre le problème des obstacles matériels   

Il ne s’agit pas de négliger ce genre d’obstacles, ou de faire comme s’ils n’existaient pas… Ils existent pour tout le monde, nous les avons aussi rencontrés. Mais il importe de les évaluer, de les sérier, et d’en tenir compte, afin de pouvoir les régler au mieux, individuellement ou en famille, en équipe, en coopération.

 

Il faut se poser les problèmes les uns après les autres, au regard de vos contraintes, mais aussi de vos objectifs et de vos motivations profondes.

 
Par exemple comme ceci :   Sept questions sur les obstacles matériels et financiers :

 *     Problèmes matériels :  Suis-je dans de bonnes conditions de travail ?  Quels aménagements devrai-je effectuer ?  *     Problèmes financiers :  Quel sera le coût de cette formation ?  Comment puis-je y faire face ?  *     Problèmes de déplacement :  Devrai-je effectuer des déplacements fréquents,  Quel en sera le coût ?

-     en argent ?

-     en fatigue ?

 *     Problèmes de temps :  Quel sera le temps total de travail nécessaire ?  

-     la préparation, les visites et démarches préalables,

-     le temps des cours, séminaires ou stages,

-     le temps de travail personnel,

-     les déplacements éventuels.

 

NB  Vous pouvez compléter et préciser ce questionnaire en fonction de votre situation personnelle et de vos objectifs.

  
Ne pas se laisser abattre par les obstacles intérieurs  

Les obstacles intérieurs sont … évidemment en vous-même. Ils sont le résultat d’une perception personnelle de la réalité extérieure, conjuguée à vos réactions et aux réactions d’autrui.

 

Inutile de nier ces obstacles … Recensons-les plutôt, et raisonnons avec eux pour mieux les surmonter.

 

Nous pouvons distinguer les obstacles d’ordre psychologique et les obstacles sociologiques.

 
*     Les obstacles d’ordre psychologique  

Parmi les obstacles d’ordre psychologique, il faut signaler particulièrement la timidité, le manque de confiance en soi, et même parfois l’auto-agressivité. Ou encore la procrastination : tendance à toujours tout renvoyer au lendemain.

 

Ces problèmes ne se résolvent pas par miracle, un beau jour, en n’y pensant pas (ou alors c’est vraiment exceptionnel).

 

Si on essaye de les nier, c’est souvent le meilleur moyen de les faire durer indéfiniment, ou pire de les faire resurgir, aggravés, au moment où on s’y attend le moins.

  Il faut donc y penser, mais pas de façon obsessionnelle.
 

Essayez donc de voir lucidement à quoi ils servent dans votre vie. Est-ce qu’ils vous servent, d’une certaine façon, à vous protéger ? A vous dissimuler à vous-même quelque trait de votre personnalité ? Avez-vous des comptes à acquitter avec votre passé ?

 

Pas d’obstacle psychologique sans une bonne raison, et pas de bonne raison qui ne soit modifiable en une raison meilleure.

 

Ne soyez pas un ennemi pour vous-même … Essayez d’être votre meilleur ami et votre meilleur allié. En exploitant au mieux vox forces vives. Chaque jour.

 
*     Les obstacles sociologiques  

Les obstacles sociologiques sont eux aussi bien réels. Il s’agit essentiellement des fameuses "pesanteurs", sur lesquelles des tonnes de littérature ont été écrites.

 

Là encore, il est vrai que certains candidats issus de certaines familles ou de certaines catégories socio-professionnelles sont avantagés manifestement. Mais là encore, nous tenons à vous dire : la volonté, le courage, une bonne organisation peuvent vous permettre de triompher.

 

Le système français des examens et concours a certes à la fois des avantages et des inconvénients. Mais il faut lui reconnaître au moins cette qualité : il est très largement conçu pour rétablir l’égalité des chances. Cf. aussi la notion de "méritocratie républicaine".

Ou plus communément "l’ascenseur social".
  ***   

Il faut aussi savoir profiter des chances, des opportunités qui se présenteront à vous …

 

Ce peut être le cas notamment dans le domaine de la formation, des opportunités de mobilité ou de promotion.

 Voici une première maxime de nos belles provinces :  

"Si la chance frappe à ta porte, précipite-toi pour l’ouvrir."  

Et voici un proverbe qui doit vous inciter à l’initiative, à une démarche dynamique :

 

"Celui qui attend la fortune est moins sûr de la rencontrer que celui qui va au-devant d’elle.

 

Pour terminer, gardez bien à l’esprit cette maxime valable en tous domaines ;

  "La chance, plus je travaille et plus elle me sourit"
 

Autour du même sujet