La malveillance, c'est "Troll'ement" préoccupant…

Le cercle de la malveillance cible évidement notre cote affective. C'est là l'objectif à atteindre ! Si celui-ci est atteint, alors tout le reste l'est aussi et peu importe notre dimension d'influenceur, car elle se dissipera rapidement puis effacera totalement.

Les Trolls, individus malveillants, se définissent selon deux catégories :

- les Trolls malveillants, mais reposant leurs propos et attaques sur des faits réels, bien que souvent déformés et amplifiés

- les Trolls malveillants, sans aucune justification autre que nuire à l'identité de sa cible

Je ne fais pas référence aux avis négatifs qui eux sont dépourvus d'attaques personnelles, humiliantes et dégradantes pour la personne ou l'entreprise. Ces avis négatifs doivent être traités, trouver impérativement un écho de notre part et être considérés comme constructifs. Par ailleurs, quelques avis négatifs sont indispensables pour donner de la crédibilité aux autres avis majoritairement positifs.

Mais sinon, pourquoi tant de haine ?

Les raisons de la malveillance sont multiples et peuvent parfois même cacher des intentions bienveillantes... Et oui, le cercle de la malveillance peut être carrément complexe !

Prenons un avis d'un client de restaurant venu la veille déguster un menu du jour.
Mécontent de l'accueil et d'un des plats, il n'hésite pas dès le lendemain matin à exposer un avis négatif sur un des nombreux sites réservés aux critiques gastronomiques. Encore impulsif et rancunier, il est vif dans ses propos et aussi cru que ne l'a été son entrecôte demandée bien cuite. Néanmoins, tout est vrai dans les faits et orienté vers des lacunes professionnelles et non personnelles. Un Méa-Culpa public et une invitation à revenir une nouvelle fois peuvent débloquer le mécontentement épidermique de la veille. Dans l'hypothèse où ce client serait satisfait de sa nouvelle expérience, il pourrait même devenir un futur ambassadeur.

Maintenant, penchons-nous sur les Trolls méchants — les nuisibles — ceux qui attaquent la personne et veulent détruire ses valeurs publiquement en salissant sa e-Réputation.

Deux solutions seulement et très simples :

- chercher à les identifier et à les attaquer juridiquement dans le cas de propos bien trop graves

- chercher à les identifier pour "négocier" avec eux le retrait de leur avis, voire de le contredire dans le cas de propos durs, mais respectueux de la personne et s'appuyant sur des faits globalement vrais. Il suffira alors de rentrer en contact avec eux par le fil de discussion qu'ils auront ouverts ou par email le cas échéant. Après une écoute et une approche cordiale, les choses devraient s'apaiser.

La bienveillance envers certains Trolls peut désamorcer des bombes.
Pour les autres, il faudra s'armer d'une assistance juridique et mettre en place une stratégie d'urgence, de défense et d'adaptation pour "rattraper le coup".

A retenir :

1) "Tenir compte des avis négatifs est une preuve d'intelligence, de respect, de valeurs morales et humaines".

2) Ce que nous devons tous protéger et valoriser se dévoile à travers notre Cotation Digitale :
- cote vie privée / vie professionnelle
- cote de visibilité
- cote de popularité
- cote de notoriété
- cote affective
- cote d'influenceur

Ce n'est qu'en possession de tous ces indicateurs que vous pourrez comprendre, puis agir en faveur de votre e-Réputation. Cela demande des requêtes fines, une connaissance pointue des modes de recherche Google et surtout une certaine habitude des mots-clés, afin d'être pertinent et de donner du sens aux résultats obtenus.

Donner du sens à vos cotations
et donc à votre évaluation finale en terme d'e-Réputation, c'est bien là le vrai challenge, car que valent des estimations basées sur des requêtes larges, non-pertinentes ou automatiques ?

A votre disposition pour échanger à ce sujet...

Juridique / Google