Avez-vous peur du "grand méchant pitch" ?

Après plus de 50 ans d'entrepreneuriat, j'ai appris qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire un pitch. La clef est d'exprimer les choses de manière simple et brève, et de faire quelque chose qui sorte du lot.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

Savoir "pitcher" est une compétence essentielle pour tout entrepreneur. Un bon pitch peut inspirer, attirer des investissements, développer la clientèle et séduire de nouveaux talents.

Après plus de 50 ans d'entrepreneuriat, j'ai appris qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire un pitch. La clef est d'exprimer les choses de manière simple et brève, et de faire quelque chose qui sorte du lot.

Ce concept a mené à l'un des pitchs les plus originaux que j'ai entendus. Tout au long de l'année nous accueillons à Necker Island des événements de réseautage et des ateliers, et un esprit particulièrement innovant m'a pitché l'idée d'installer un ascenseur sur l'île afin de rendre les présentations plus amusantes et plus rationnelles.

J'adore écouter le pitch d'un entrepreneur ambitieux et enthousiaste. J'assiste à des pitchs où que j'aille : en plein milieu du marathon de Londres et du Cape Argus Tour à Cape Town, au cours d'un vol d'Air Asia alors que j'étais déguisé en hôtesse de l'air et dans des restaurants partout dans le monde. Une femme a même nagé jusqu'à Necker afin de m'en faire un ! En parlant de sortir du lot !

Un bon moyen de faire un pitch mémorable c'est d'attirer l'attention. Un dirigeant visible peut être l'atout majeur d'une startup. Le fondateur d'une entreprise est la personne idéale pour en parler et la faire connaître. Si un entrepreneur ne défend pas ouvertement ses produits, les clients ne le feront pas non plus. La visibilité d'un dirigeant est une preuve évidente de la passion et de l'éthique de travail nécessaires pour convertir  une idée en réalité.

J'ai eu la chance d'apprendre l'importance de ce point très tôt, quand nous avons lancé Virgin Atlantic. À cette époque, mon mentor SirFreddie Laker m'a fait comprendre que Virgin Atlantic ne pouvait pas rivaliser en termes de dépenses publicitaires et que je devais m'efforcer d'attirer l'attention. Ce conseil inestimable a façonné l'histoire de Virgin.

J'ai assisté à des pitchs de toute forme et de toute longueur, et considéré chacun comme l'occasion d'entendre parler du prochain produit à succès. J'ai eu la chance de repérer un certain nombre de bonnes idées mais j'en ai aussi laissé passer quelques-unes (dont le Trivial Pursuit !). Je n'ai jamais vraiment repensé aux entreprises à succès qui m'avaient échappées. Une autre leçon importante pour les investisseurs et les entrepreneurs : les opportunités sont comme les bus, si vous en ratez une il y en aura toujours d'autres qui passeront.

L'idée d'un pitch peut paraître décourageante mais s'il est bien accueilli, il peut vous lancer sur le chemin de la réussite. Je vous conseille d'aiguiser vos compétences, et de foncer.

Pour donner aux futurs entrepreneurs britanniques une chance de lancer leur activité, Virgin Media Business, en association avec LinkedIn, a lancé  #VOOM: Pitch to Rich 2015. Comme son nom l'indique, les finalistes pourront faire un pitch devant une assemblée de dirigeants d'entreprises reconnus, et auront peut-être la chance de gagner un prix de 1 million de livres.

 Pour de plus amples informations sur le Pitch to Rich 2015, rendez-vous sur le site internet et apprenez à transformer une idée en réalité.

 Traduction par Manon Franconville, JDN.

Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 500 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici

Autour du même sujet