Les leçons de réseautage d'un vétéran du festival SXSW

Le festival SXSW est devenu le lieu de rassemblement des grands visionnaires de la technologie (Mark Zuckerberg, Elon Musk et Craig Newmark...). Aujourd'hui, entreprises IT émergentes et entrepreneurs du monde entier souhaitent y participer.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

Retour sur le printemps 1994 : un événement peu connu, le congrès South by Southwest (SXSW) Film et Multimédia voyait le jour à Austin, au Texas. Il s'agissait de deux volets du plus réputé SXSW Music Festival. Les centaines de personnes présentes au congrès inaugural ne se doutaient certainement pas que cette manifestation deviendrait l'un des plus importants événements de réseautage dans le monde de la technologie.

Une branche de SXSW Film et Multimédia est rapidement apparue, le SXSW Interactive (médias interactifs), qui s'est révélé être un tremplin pour des technologies révolutionnaires telles que Twitter et Airbnb. Le festival annuel est aussi devenu le lieu de rassemblement des grands visionnaires de la technologie (Mark Zuckerberg, Elon Musk et Craig Newmark pour n'en nommer que quelques-uns). Aujourd'hui, entreprises IT émergentes et entrepreneurs du monde entier souhaitent y participer. Après tout, avec une bonne dose de chance n'importe qui peut se retrouver à discuter autour d'une bière avec le prochain Jack Dorsey.

Et cette histoire de bière est importante. L'un des paradoxes de ce congrès dédié aux nouvelles technologies digitales et virtuelles, c'est que les meilleurs moyens pour faire des rencontres sont souvent étonnamment traditionnels. Les médias sociaux peuvent augmenter vos chances d'une heureuse rencontre, mais la bonne vieille méthode du face à face aux bars et aux soirées et surtout la créativité jouent beaucoup.

Après avoir participé 10 fois à ce congrès annuel, j'ai appris que c'était la méthode difficile pour se faire un nom. Quand j'ai créé Hootsuite, on était complètement perdu dans la masse, malgré nos efforts pour sortir du lot. Au fur et à mesure des années, cependant, on a appris une ou deux astuces utiles non seulement pour le SXSW mais également pour n'importe quel congrès où se rassemblent les leaders d'opinion.

Ne pas avoir de réseau est parfois la meilleure solution. L'un des principes essentiels que j'ai découvert c'est que, très souvent, il faut laisser faire le hasard. Arrêter de courir d'un événement à un autre. Arrêter de jouer des coudes dans la foule pour rencontrer le gros poisson (qui, de toute façon, n'a pas besoin d'une autre carte de visite). Au contraire, respirez profondément, détendez-vous et laissez les gens venir à vous.

SXSW, par exemple, regorge de brillants entrepreneurs, investisseurs et associés. Ils sont partout, volant de l'un à l'autre tels des atomes bourrés de caféine. En fait, vos chances d'entrer en collision avec l'un d'entre eux augmentent si vous restez au même endroit. Les meilleures rencontres arrivent souvent spontanément (lors d'un barbecue, dans une salle de billard mal éclairée, lors d'une quelconque soirée autour d'un pack de bières et d'une pizza à emporter). J'ai rencontré beaucoup de gens au cours de mes footings matinaux. Les conversations dans ce type de contexte ont tendance à être plus authentiques, les sujets plus intéressants et les contacts plus solides.

Créez vos propres hasards avec les médias sociaux. Bien sûr, cette constatation ne veut pas dire que vous ne devez rien faire du tout pour provoquer des rencontres fortuites. C'est dans ce domaine que les médias sociaux peuvent vous aider. Twitter est, bien évidemment, l'outil de choix pour les leaders d'opinion de l'industrie technologique. J'établis sur l'application plusieurs listes de personnes que je voudrais rencontrer (investisseurs potentiels, autres créateurs d'entreprise…) puis je suis leur activité grâce à Hootsuite. Avant le congrès, j'essaye d'entrer en contact avec toutes ces personnes via Twitter, et pendant je m'informe sur ce qu'elles font. Pour rester à l'affût des bruits de couloir, il est utile de parcourir tous les Tweets précédés du hashtag #SXSW.

Une autre ressource importante pour les détenteurs d'un pass SXSW, c'est l'outil SXsocial téléchargeable sur le site internet de SXSW. Identifiez-vous pour créer votre profil SXSW avec une photo, une courte biographie, et des liens vers vos comptes sur les médias sociaux comme Twitter et LinkedIn. Dans l'annuaire des membres, vous pouvez chercher d'autres participants au congrès avec qui vous voulez entrer en contact, "noter" leur profil ou leur envoyer des messages privés directement.

Enfin, la fonctionnalité de géolocalisation de Twitter peut s'avérer très pratique une fois que vous êtes au festival. Tapez une adresse sur Google Maps et, avec l'aide d'une appli comme Hootlet, vous pouvez récupérer tous les tweets qui viennent de la zone. Vous pourrez voir quels leaders d'opinion tweetent près de vous et ainsi faire de votre mieux pour croiser leur chemin. Faites quand même attention à ne pas tomber dans le harcèlement.

Sortez du lot. En 2012, Hootsuite a débarqué au SXSW avec une nouvelle arme secrète de presque 9 mètres de long et de 7 tonnes : pour nous démarquer nous avions transformé un van Ford en un immense hibou, probablement le plus grand du monde, en hommage à notre mascotte.


Le jeu en valait la chandelle. À la fin de la conférence, notre logo a été étalé sur les pages de USA Today, de Mashable et de Inc. et des investisseurs dont je ne connaissais même pas le nom nous ont demandé des informations sur l'entreprise.

Bien sûr, il n'est pas nécessaire de se rendre aussi voyant pour se faire des contacts au SXSW. Tant que vous faites quelque chose d'original, ça restera en mémoire. Prenez par exemple l'une des campagnes SXSW les plus mémorables des années passées : en 2013, TriNet a eu l'idée complètement décalée d'envoyer une igname dans une boîte. TriNet est une entreprise basée en Californie spécialisée dans les solutions cloud pour les RH. Avant le congrès, elle a envoyé à chaque participant une boîte contenant seulement une igname crue (oui, comme une pomme de terre). En voyant l'emballage, on pensait que la boîte venait d'une fausse startup, Yamtrader.com, "un marché en ligne pour les traders adeptes d'ignames". L'emballage mystérieux contenait également des instructions, indiquant aux destinataires qu'ils devaient ramener leur igname à la maison de Yamtrader.com au SXSW et qu'ils recevraient en échange une carte cadeau AmEx d'une valeur de 50 dollars. Ceux qui se sont conformés aux instructions se sont bien sûr retrouvés à la maison de TriNet.

Cette année, pour continuer avec notre mascotte, le bus-hibou de Hootsuite a pris sa retraite et on se tourne vers un peu moins de technologie. Nous sommes en train de créer un vélo très particulier : 12 sièges et 12 pédaliers surmontés d'un hibou géant. Il est prévu que le vélo parcoure l'artère principale du festival pendant 3 jours grâce à des "cyclistes invités". À bord, ils auront accès au Wifi, snacks, et autres surprises et même à un ou deux cours de spinning.

  Traduction par Manon Franconville, JDN.

Cette chronique traduite par le JDN a été publiée via le programme Influencers de LinkedIn, où s'expriment près de 500 leaders d'opinion. Retrouvez la version originale en anglais ici

Autour du même sujet