Entrepreneurs, l'annonce légale n'est pas votre ennemie !

Porteur d'un projet de création d'entreprise, vous voilà à l'étape finale des formalités avec son lot de formulaires à remplir et sa fameuse annonce légale.

Concept, équipe, business plan, financement, locaux... tout est réglé. Il ne vous reste plus qu'une seule étape à franchir pour que votre projet devienne une véritable société.

Les formalités sont une jungle pour les nouveaux entrepreneurs.

Si vous n'avez jamais monté de boîte, votre premier regard sur les démarches à accomplir risque de vous effrayer. Et vous allez vite vous interroger sur l'utilité de ces tâches administratives, peut être vous dire que tout cela est un frein considérable à l'entreprenariat. Vous n'aurez peut être pas tort. Mais il faut savoir que les formalités de constitution sont nécessaires, et même indispensables au bon fonctionnement des affaires et de l'économie.

Une question qui revient souvent dans la bouche des entrepreneurs est celle de l'utilité de l'annonce légale. La constitution de l'entreprise fait déjà l'objet d'un enregistrement au registre du commerce etdes sociétés. Après tout, cela devrait être suffisant. Cette interrogation est donc judicieuse. Alors à quoi sert donc cette publication ?

Mais à quoi sert l'annonce légale? 

L'annonce légale ne fait que reprendre certaines informations des statuts de la société. Contrairement à certaines idées reçues, elle ne constitue pas une promotion des vos services, et ne pourra contenir aucun de vos logos. Cependant, elle permet de diffuser largement des événements tels que la constitution, le changement d'adresse, la dissolution, etc.

Rendre public, c'est tout l'intérêt des annonces légales. Cette publicité fait partie intégrante d'un système qui assure aux entreprises, aux organismes de financement, la connaissance des faits marquants des sociétés.

L'annonce légale, une formalité qui assure une protection mutuelle des entreprises.

Si les formalités sont fastidieuses, rappelez-vous qu'elles sont là avant tout pour protéger votre affaire.

Concrètement, si l'un de vos clients ayant laissé une ardoise un peu trop lourde tentait de prendre la poudre d'escampette pour aller s'installer hors de votre portée, il lui faudra alors soit liquider sa société, soit transférer son siège social. Mais heureusement, tout cela ne pourra être accompli sans les formalités obligatoires, y compris l'annonce légale dans le journal habilité.


Impossible de déroger à l'annonce légale

Ne plaidez pas la phobie administrative! L'annonce légale est obligatoire. Et sans pouvoir justifier de sa publication dans la presse habilitée, vous ne pourrez pas finaliser l'enregistrement de votre entreprise. Comme précisé précédemment, ce texte est une reformulation d'informations capitales déjà précisées dans les statuts. Il n'y a rien à inventer. Le plus simple est d'utiliser un modèle prêt à l'emploi qui garantira succès et facilité. 

Attention toutefois, certaines structures ne sont nullement soumises à cette obligation : les entreprises individuelles  (EI et EIRL, à ne pas confondre avec EURL et SASU qui elles sont des sociétés contraintes à publier des annonces légales), les auto-entrepreneurs et les groupements d'intérêts économiques.

Sachant désormais que ces tâches sont réellement utiles et qu'elles peuvent être facilitées, même les entrepreneurs les plus angoissés face aux formalités administratives seront plus enthousiastes à l'idée de les accomplir.

Annonce légale