CV : une demi page pour convaincre

Qu'il soit tout en haut de la pile ou qu'il soit lu en fin de journée, votre CV est rarement lu dans des conditions idéales. Le recruteur passera peu de temps dessus. Raison de plus pour convaincre dès le début.

La première étape de sélection dépend de la première moitié de la première page

Que vous choisissiez une formule en une ou deux pages, ce sont les éléments que vous mettrez dans la première moitié de la première page que le lecteur décidera de sélectionner ou non votre CV pour une lecture approfondie.Comme sur une page internet, le regard du lecteur se porte tout d’abord en haut à gauche de votre CV. Donc, profitez du passage de ses yeux sur cette zone pour y faire figurer, en plus de votre nom et adresse, quelques points clés comme votre diplôme principal et vos langues courantes. Il bascule ensuite très rapidement sur le milieu de la ligne suivante où il s’attend à voir le titre du poste que vous recherchez (en caractères gras et plus grand que le reste du texte).  Sur ce point, son choix est simple et binaire : Soit le titre correspond à ce qu’il recherche et la lecture continue, sinon elle s’arrête là.Enfin, pour compléter le contenu de cette première demi page, il importe de démontrer que vous maîtriser la majorité des compétences requises pour le poste. Pour cela, vous pouvez soit construire un pavé avec la liste de vos compétences clés, soit faire figurer les détails du dernier poste que vous avez occupé.- Vous choisirez la première solution si votre carrière est longue et que vous voulez valoriser des compétences acquises dans des postes antérieurs et non utilisées dans le cadre de votre denier job. Dans ce cas, vous devez impérativement faire en sorte qu’il reste de la place dans cette première demi page pour faire figurer le titre de votre dernier job… qui devra impérativement être très proche de celui du poste que vous recherchez.- La seconde solution s’impose si votre carrière est encore courte ou si le poste que vous recherchez est exactement le même que celui que vous occupez actuellement. Dans ce cas, vous pouvez vous dispenser du pavé « compétences » puisqu’elles seront toutes présentes dans les réalisations de votre dernier job.Au-delà du contenu, la forme.

- Evitez les formats trop originaux car le fait de s’adapter à votre format demande un effort que le lecteur n’a pas forcément envie de faire.

- Utilisez une police classique et suffisamment grande : Arial 10 ou Times NR 12 au minimum. Mieux vaut moins de détails faciles à lire que plus de détails illisibles.

- Soyez parcimonieux dans l’usage des GRAS et ITALIQUE en les réservant aux éléments clés plutôt qu’aux sous titres (Compétences clés et Expert en Marketing Internet est un meilleur choix que l’inverse).

- Si vous insistez pour mettre une photo, utilisez le coin en haut à droite. Cependant, la photo devient de plus en plus rare et n’est plus recommandée.

- Utilisez un langage simple, une seule langue et évitez les jargons techniques ou spécifiques à votre entreprise d’origine.

Pour conclure, revenons sur la question essentielle du titre.

Si vous répondez à une annonce, il sera identique ou du moins le plus proche possible de celui de l’annonce elle-même. Sinon, il sera plus générique mais assez précis pour que les outils de recherche semi-automatiques des cabinets de recrutement les reconnaissent.

- Ingénieur R&D, Directeur Marketing/vente, Directeur de Business Unit sont de bons exemples.

- Professionnel sénior de la vente, Gestionnaire de projets complexes sont plus risqués.

Si vous souhaitez préciser le poste, privilégiez plutôt une seconde ligne avec des mots clés précisant par exemple un secteur d’activité ou une région.

- Ingénieur R&D – Hautes Technologies, Directeur Marketing/vente – Retail et Grands Comptes, Directeur de Business Unit – Services aux entreprises, 

- Commercial Sénior – Grande distribution, Chef de projet industriel – Process Continu

Et n’oubliez pas qu’il doit également être très proche de celui de votre dernier job !

Convaincre / Curriculum vitae